DE | FR

People

Une nouvelle téléréalité présentée par Usher va un peu (trop) loin

usher priyanka chopra julianne hough the activist téléréalité etats-unis cbs émission télévision

Le chanteur Usher, à gauche, l'actrice Priyanka Chopra, au centre, et la danseuse Julianne Hough, à droite, seront les trois présentateurs de la nouvelle téléréalité «The Activist». Image: twitter

Le succès des candidats sera mesuré par l'accueil réservé à leurs publications en ligne, l'analyse des réseaux sociaux et les commentaires des présentateurs.



L'annonce de la diffusion d'une téléréalité, mettant en compétition des militants devant promouvoir une cause caritative, fait polémique aux Etats-Unis. Nommée «The Activist», l'émission sera diffusée sur CBS en octobre et co-produite par l'ONG Global Citizen.

Elle sera présentée par des stars telles que le chanteur Usher, l'actrice Priyanka Chopra et l'artiste Julianne Hough.

«Le public suivra les aventures de six militants, qui tenteront de créer des mouvements puissants et d'apporter un véritable changement à l'une des trois causes mondiales d'importance vitale: la santé, l'éducation et l'environnement.»

La chaîne américaine CBS

La finale aura lieu en marge du sommet du G20 à Rome

Les candidats «s'affronteront dans des défis», poursuit CBS. Leur «succès sera mesuré par l'accueil réservé à leurs publications en ligne, l'analyse des réseaux sociaux et les commentaires des présentateurs».

«Combinant philanthropie et divertissement, The Activist est une série révolutionnaire qui donnera de l'inspiration aux téléspectateurs»

Jack Sussman, un des vice-présidents de CBS

La finale doit avoir lieu en marge du sommet du G20 à Rome, à la fin octobre, où les militants en herbe devront chercher à obtenir des financements et «sensibiliser le public à leur cause».

Des célébrités ont critiqué le concept sur Twitter:

«Ne pourraient-ils pas donner l'argent directement aux causes militantes, plutôt que de transformer l'activisme en jeu et de donner une fraction de l'argent nécessaire en un "prix"? Des gens meurent.»

L'actrice et militante féministe Jameela Jamil

«Il est déjà assez difficile de se battre pour des causes. Et il faudrait en plus danser et chanter pour une bande de millionnaires pendant qu'ils décident qui est digne de leurs miettes»

Nabilah Islam, militante américaine et ancienne candidate démocrate au Congrès en Géorgie

La justification de l'ONG Global Citizen

«Il ne s'agit pas d'une émission de téléréalité visant à banaliser le militantisme», s'est défendu Global Citizen auprès du site Deadline. L'objectif est «de montrer l'ingéniosité et le dévouement» des activistes et «de faire connaître leurs causes à un public encore plus large», a précisé l'ONG, qui lutte contre la pauvreté, pour la préservation de l'environnement et pour l'équité. (ats/jch)

En parlant de divertissement: On a dézingué des zombies à Étagnières (VD)

Plus d'articles «International»:

Un géant de l'immobilier vacille en Chine et les marchés mondiaux chutent

Link zum Artikel

Vous planifiez vos vacances d'automne? Ce que vous devez savoir

Link zum Artikel

La Chine est-elle à l'aube d'une dictature digitale?

Link zum Artikel

Tschüss, Mutti!

Link zum Artikel

Le choix des sous-marins américains est une claque pour la France

Link zum Artikel

Pourquoi Al-Qaïda pourrait menacer l'Afghanistan d’ici à 2 ans?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

L'ONU veut éviter «des millions de morts» en dialoguant avec les talibans

Le chef de l'ONU veut mettre tout en œuvre pour que l'Afghanistan puisse être gouverné avec paix et stabilité, et que les droits des citoyens soient respectés.

Le secrétaire général de l'Organisation des nations unies (ONU), António Guterres, a plaidé jeudi lors d'un entretien avec l'Agence France-presse (AFP), en faveur d'«un dialogue» continu avec les talibans en Afghanistan. Il faut éviter une «dégringolade économique» avec «des millions de morts», ajoute-t-il.

Selon le chef de l'ONU, il faut à tout prix éviter une «dégringolade économique» en Afghanistan. Sans évoquer une levée des sanctions internationales et un déblocage des fonds afghans …

Lire l’article
Link zum Artikel