ciel couvert11°
DE | FR
International
People

Emily Ratajkowski poursuivie pour avoir publié une photo d'elle

Emily Ratajkowski arrives at the Vanity Fair Oscar Party on Sunday, March 27, 2022, at the Wallis Annenberg Center for the Performing Arts in Beverly Hills, Calif. (Photo by Evan Agostini/Invision/AP) ...
Emily Ratajkowski à la Vanity Fair Oscar Party, le 27 mars 2022, au Wallis Annenberg Center for the Performing Arts à Beverly Hills, en Californie.Image: sda
People

Emily Ratajkowski a partagé une photo et elle n'aurait jamais dû

Sur les réseaux sociaux, le mannequin américain a partagé une photo d'elle-même prise par quelqu'un d'autre qu'elle-même. Une action anodine qui a eu de lourdes conséquences.
19.04.2022, 15:5423.01.2023, 17:48
Plus de «International»

Depuis deux ans et demi, Emily Ratajkowski est poursuivie par la justice américaine. L'objet du litige: un cliché publié dans sa story Instagram et dans lequel on l'aperçoit avec le visage camouflé par un bouquet de fleurs. Mercredi 13 avril, son calvaire a pris fin: le tribunal de New York a annoncé classer l'affaire qui s'est réglée en privé, ont rapporté plusieurs médias internationaux dont The Fashion Law. Mais comment une action si anodine a-t-elle pu se retrouver au cœur d'un débat judiciaire?

Emily Ratajkowski poursuivie pour avoir publié une photo d'elle-même. watson
Emily Ratajkowski a ajouté la légende Mood forever à la photo prise par Robert O'Neil.Image: instagram

Après le partage de l'image sur Instagram en octobre 2019, le photographe Robert O'Neil a affirmé ne pas avoir été consulté avant la publication de sa création. En réaction, celui-ci a réclamé 150 000 dollars pour violation du droit d'auteur. Dans les médias internationaux, l'affaire a étonné pour deux raisons:

  • Le mannequin révélé par le clip «Blurred Lines» (2013) est méconnaissable au vu de son visage dissimulé derrière un bouquet de fleurs.
  • La photo publiée dans une story n'était, de fait, disponible au public 24 heures uniquement.

Le mannequin ne s'est donc pas laissée faire.

Le détail qui a tout fait perdre

Emily Ratajkowski s'est défendue en expliquant avoir utilisé la photographie afin de dénoncer la poursuite quotidienne des paparazzis dont elle tentait de se cacher au moment où Robert O'Neil a pris sa photo. Citant la loi américaine sur le droit d'auteur, la star a affirmé que l'image ne pouvait être protégée puisque ne montrant aucune «qualité artistique». 👇

«J’ai aimé la photo que le paparazzi a prise, mais pas parce que c’était une bonne photo de moi. Je suis complètement méconnaissable dedans; seuls mes jambes nues et le grand blazer en tweed à l’ancienne que je portais sont visibles. Les fleurs sauvages remplacent ma tête (…) J’ai posté l’image sur Instagram quelques heures plus tard, en y plaçant le texte en majuscules blanches. J’ai aimé ce qu’il disait sur ma relation avec les paparazzi, et maintenant je suis poursuivie pour ça.»
Emily Ratajkowskimadmoizelle

Mais cet argument n'a pas convaincu le photographe qui s'en était déjà pris à un autre célèbre mannequin, Gigi Hadid, pour les mêmes raisons, quelques mois plus tôt. Ce dernier a été soutenu par la justice new-yorkaise qui a estimé qu'en ajoutant les mots «Mood Forever» (comprenez, «humeur de tous les jours»), Emily Ratajkowski avait transformé l'œuvre et par conséquent violé la loi sur le droit d'auteur, comme l'explique Madmoizelle.

Le mannequin qui a récemment sorti un livre sur le féminisme et la sexualité a ainsi perdu. La juge a clôturé l’affaire, après qu’un règlement en interne a été conclu. L’accord et la somme de la décision n’ont pas été divulgués. (mndl)

Voici l'une des révélations du livre d'Emrata:

Le cri de cette Tiktokeuse devient un mème hilarant
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Les Russes auraient une manière simple de mettre fin à la guerre»
Andreas Umland, spécialiste de la Russie, décrypte les chances de la femme d'Alexeï Navalny de reprendre le flambeau. Il analyse aussi l'opposition russe divisée et les moyens d'action possibles.

La femme d'Alexeï Navalny a annoncé qu'elle poursuivrait son œuvre: «Je continuerai à me battre pour la liberté de notre pays», a déclaré Ioulia Navalnaïa dans un message vidéo publié peu après le décès de son mari. Elle accuse le gouvernement russe de l'avoir empoisonné. Selon elle, le peuple russe doit désormais saisir chaque occasion pour lutter contre la guerre, la corruption et l'injustice.

L’article