en partie ensoleillé
DE | FR
International
People

La star de Smallville, Allison Mack, condamnée à 3 ans de prison

People

Une actrice de la série Smallville condamnée à 3 ans de prison

La star de Smallville, Allison Mack, condamnée à 3 ans de prison. watson
L'acteur Tom Welling (à gauche), alias Clark Kent dans la série Smallville et Allison Mack, l'actrice condamnée à trois ans de prison. twitter
L'actrice américaine Allison Mack de la série «Smallville» a été condamnée à trois ans de prison pour sa participation à une secte accusée d'esclavage sexuel.
01.07.2021, 17:3402.07.2021, 15:58
Plus de «International»

Celle qui incarnait la meilleure amie de Clark Kent dans la série américaine «Smallville» dans les années 2000, Allison Mack, a été condamnée mercredi à trois ans de prison. En cause? Ses actions au sein de la secte DOS, organisation pyramidale d'esclaves sexuelles imaginée par le gourou Keith Raniere.

Une peine réduite

L'accusation faite sur Allison Mack avait recommandé une peine d'une durée inférieure à celle prévue par la loi, soit entre 14 et 17 ans et demi d'emprisonnement. Finalement, le juge Nicholas Garaufis a fixé la peine à 3 ans pour chacun des deux chefs d'accusation. A savoir:

  • Racket
  • Association de malfaiteurs

La peine a été réduite grâce à sa collaboration avec les autorités. En effet, Allison Mack (38 ans) a fourni à l'équipe du procureur fédéral de Brooklyn des informations précieuses sur le fonctionnement de DOS et sur les agissements de Keith Raniere. Elle a raconté que le gourou incitait ses collaboratrices de l'organisation à recruter des femmes et à leur ordonner d'avoir des relations sexuelles avec lui.

Une cérémonie de marquage

Lors de cette discussion, celui qui se faisait appeler «Vanguard» par ses disciples explique à Allison Mack les modalités de la cérémonie du marquage des esclaves de DOS. Lors de ce rituel filmé, elles étaient marquées des initiales du gourou avec un stylo à cautériser, qui brûlait les chairs.

L'enregistrement, produit au procès, montre que ce marquage était bien l'idée de Keith Raniere, ce que le chef de la secte a toujours nié. Lors de la discussion, le gourou explique aussi à Allison Mack comment faire dire aux esclaves, durant la cérémonie, qu'elles désirent être marquées, «pour qu'elles n'aient pas l'air d'être forcées».

Keith Raniere a été condamné, en octobre 2020, à 120 années d'emprisonnement pour son rôle dans DOS et dans NXIVM (prononcer Nexium), une autre organisation beaucoup plus importante, qui a vu passer des milliers de personnes dans ses formations et séminaires, entre 1998 et 2018.

Ses excuses aux victimes

Outre sa collaboration, Allison Mack a présenté ses excuses aux victimes à l'audience. Elle s'est dite «pleine de remords et de culpabilité» quant à ce «chapitre horrible de sa vie».

«J'ai honte de la façon dont je me suis conduite»
Allison Mack

Dans une lettre au tribunal, la comédienne, qui n'est plus apparue à la télévision depuis 2016, avait expliqué avoir changé et vouloir «continuer à se transformer en une femme plus aimante et dotée de compassion». (ats)

La face cachée des influenceuses
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La complice de Jeffrey Epstein vit sa meilleure vie en prison
Tout va pour le mieux pour la détenue la plus tristement célèbre d'Amérique. La preuve: selon l'avocat de Ghislaine Maxwell, l'ancienne femme de main du prédateur sexuel Jeffrey Epstein est venue à bout du semi-marathon organisé dans sa prison de Floride.

Certains détenus entrent en religion, d'autres courent. Ghislaine Maxwell, elle, a choisi son camp. Entre deux cours de yoga et d'étiquette à ses 846 co-détenues, l'ancienne mondaine la plus fit et la plus sinistrement connue des Etats-Unis a participé à la course de 21,1 kilomètres dans son pénitencier de Tallahassee, en Floride.

L’article