DE | FR
Des archives publiées par le Guardian racontent comment le palais de Buckingham a interdit des postes administratifs aux minorités ethniques.
Des archives publiées par le Guardian racontent comment le palais de Buckingham a interdit des postes administratifs aux minorités ethniques.watson
People

Racisme et discriminations, Buckingham trône au-dessus des lois

La monarchie britannique est à nouveau dans la tourmente. Selon le Guardian, elle aurait refusé d'embaucher des personnes de couleur à des postes administratifs. Une découverte qui fait écho aux récentes accusations de racisme évoquées par Meghan Markle.
02.06.2021, 17:2603.06.2021, 15:30

Les courtisans de la reine ont-ils interdit aux personnes de couleur d'occuper des postes de bureau jusqu'à la fin des années 1960? C'est en tout cas ce que révèle le Guardian, qui s'est procuré des documents officiels.

La famille royale ne nie pas

L'enquête du site d'information britannique met en lumière la façon dont Buckingham Palace a négocié des clauses controversées – toujours en place à ce jour – qui exemptent la famille royale de respecter certaines lois. A savoir, celles qui rendent illégale la discrimination raciale et sexuelle.

Ainsi, les personnes issues des minorités ethniques employées au Palais royal n'auraient pas pu porter plainte devant les tribunaux, lorsqu'elles estimaient avoir été victimes de discrimination.

Dans un communiqué, Buckingham Palace n'a pas contesté les faits. La résidence officielle de la Reine a précisé qu'elle disposait d'une procédure spécifique pour entendre les plaintes liées à la discrimination. Contacté par le Guardian au sujet du contenu de cette procédure, le palais a refusé de répondre.

Accusation de racisme de Meghan Markle

Ces révélations interviennent deux mois pile après que Meghan Markle, premier membre métis de la famille, a confié à Oprah Winfrey que la couleur de peau de l’enfant a été durant sa grossesse un sujet de préoccupation pour l’institution royale britannique.

Ces accusations avaient été fermement contestée par le prince William. De son côté, la reine avait affirmé prendre «très au sérieux» les accusations de racisme lancées par Meghan, et Harry. (hkr)

Pour rester dans la royauté: dix ans de mariage et de perte de cheveux avec Kate et William

1 / 21
Kate et William: dix ans de mariage et de perte de cheveux
source: epa / hugo burnand/clarence house / ha
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Deux Américains racontent l'enfer de leur captivité en Russie
Ils ont quitté les États-Unis pour aller combattre la Russie en Ukraine. Lors de leur première mission, les deux Américains ont été faits prisonniers par les Russes. Récemment libérés, ils racontent aujourd'hui l'horreur de 104 jours de prison.

Ce sont les images de familles ukrainiennes en fuite qui ont poussé Alex Drueke et Andy Tai Huynh à agir. Les deux Américains ont chacun décidé de se rendre en Ukraine et de rejoindre la Légion internationale pour la défense de l'Ukraine.

L’article