DE | FR
Bild

Des archives publiées par le Guardian racontent comment le palais de Buckingham a interdit des postes administratifs aux minorités ethniques. watson

Racisme et discriminations, Buckingham trône au-dessus des lois

La monarchie britannique est à nouveau dans la tourmente. Selon le Guardian, elle aurait refusé d'embaucher des personnes de couleur à des postes administratifs. Une découverte qui fait écho aux récentes accusations de racisme évoquées par Meghan Markle.



Les courtisans de la reine ont-ils interdit aux personnes de couleur d'occuper des postes de bureau jusqu'à la fin des années 1960? C'est en tout cas ce que révèle le Guardian, qui s'est procuré des documents officiels.

La famille royale ne nie pas

L'enquête du site d'information britannique met en lumière la façon dont Buckingham Palace a négocié des clauses controversées – toujours en place à ce jour – qui exemptent la famille royale de respecter certaines lois. A savoir, celles qui rendent illégale la discrimination raciale et sexuelle.

Ainsi, les personnes issues des minorités ethniques employées au Palais royal n'auraient pas pu porter plainte devant les tribunaux, lorsqu'elles estimaient avoir été victimes de discrimination.

Dans un communiqué, Buckingham Palace n'a pas contesté les faits. La résidence officielle de la Reine a précisé qu'elle disposait d'une procédure spécifique pour entendre les plaintes liées à la discrimination. Contacté par le Guardian au sujet du contenu de cette procédure, le palais a refusé de répondre.

Accusation de racisme de Meghan Markle

Ces révélations interviennent deux mois pile après que Meghan Markle, premier membre métis de la famille, a confié à Oprah Winfrey que la couleur de peau de l’enfant a été durant sa grossesse un sujet de préoccupation pour l’institution royale britannique.

Ces accusations avaient été fermement contestée par le prince William. De son côté, la reine avait affirmé prendre «très au sérieux» les accusations de racisme lancées par Meghan, et Harry. (hkr)

Pour rester dans la royauté: dix ans de mariage et de perte de cheveux avec Kate et William

1 / 21
Kate et William: dix ans de mariage et de perte de cheveux
source: epa / hugo burnand/clarence house / ha
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Le shaker

Feu le prince Philip, une garde à vue et un gros lézard

Vous avez passé la journée dans un caisson de basse? Calmez-vous: voici une gorgée d'infos essentielles pour ne pas passer pour un saltimbanque à l'apéro.

C'était un vendredi ordinaire, jusqu'à l'annonce de Buckingham Palace: à 99 ans, le Prince Philip n'est plus. Branle-bas de combat dans les rédactions pour sortir la nécro du mari de la Reine. Pour annoncer la funeste nouvelle, et afin de préserver la sensibilité des plus jeunes ou des gens qui allaient passer à table (la news est sortie à midi heure de Londres), c'est une photo du prince, prise en 1787, qui a été choisie par la famille royale sur Twitter. 👇

On retiendra que Philip aurait eu 100 …

Lire l’article
Link zum Artikel