DE | FR

Une appli contrôlée par le FBI piège plus de 800 criminels

A police officer stands in front of a villa in Leverkusen, Germany, Tuesday, June 8, 2021. Special police units searched around 30 buildings in connection with money laundering and organized crime in the western German state of North Rhine-Westphalia. Investigators on Tuesday morning raided homes, offices and stores in Duisburg, Leverkusen, Gelsenkirchen and other cities. (Marcel Kusch/dpa via AP)

Image: AP DPA

Plus de 800 personnes ont été arrêtées au cours d'un gigantesque coup de filet contre le crime organisé. Les polices de plusieurs pays ont décrypté une appli utilisée par les criminels, mais contrôlée par le FBI.



L'opération a été déclenchée par les polices de plusieurs pays d'Europe, des Etats-Unis, d'Australie et de Nouvelle-Zélande, qui ont réussi à décoder, en temps réel et pendant trois ans, des milliers de communications cryptées au sein de réseaux criminels en tout genre.

Cette interception massive de messages a été rendue possible grâce à une application baptisée «ANoM», dont se servaient des malfaiteurs du monde entier pour communiquer de façon cryptée, mais qui était en fait contrôlée par le FBI, la police fédérale américaine.

Ces messages concernaient notamment des projets d'assassinat et des trafics de drogue et d'armes. Plus de 800 personnes ont été arrêtées et plus de huit tonnes de cocaïne ont été saisies, a annoncé Europol.

«Ils se sont passé les menottes les uns aux autres»

L'application «ANoM» était installée sur des téléphones mobiles qui, privés de toute autre fonctionnalité, s'échangeaient au marché noir. Un téléphone de ce type ne pouvait communiquer qu'avec un autre téléphone contenant l'application. «Un criminel devait connaître un autre criminel pour obtenir ce matériel», a expliqué la police australienne.

«Les appareils ont circulé et leur popularité a grandi parmi les criminels, qui avaient confiance dans la légitimité de l'application car de grandes figures du crime organisé se portaient garants de son intégrité», a-t-elle poursuivi.

«Essentiellement, ils se sont passé les menottes les uns aux autres en adoptant et en faisant confiance à ANoM et en communiquant ouvertement avec, sans savoir que nous les écoutions tout le temps», a-t-il ajouté. (ats)

Plus d'articles «Actu»

Le premier café à chats de Suisse a ouvert (et ils ont tous les droits)

Link zum Artikel

La vie politique lève le voile sur son financement. Voici comment ça marche

Link zum Artikel

4 mois de prison pour le «gifleur» de Macron

Link zum Artikel

Six femmes exploitées sans salaire par des diplomates à Genève

Link zum Artikel

De nouvelles violences policières américaines agitent le procès Chauvin

Ce lundi marque le dernier jour du procès de Derek Chauvin, un policier blanc accusé de meurtre contre George Floyd, un homme noir, en mai 2020. De nouvelles violences policières commises envers des Noirs embrasent une Amérique déjà à fleur de peau.

De nombreuses manifestations contre les violences policières ont actuellement lieu aux Etats-Unis, en marge du procès du policier Derek Chauvin. L'ex-officier est accusé de meurtre contre George Floyd, un homme afro-américain. L'affaire, tristement célèbre depuis le mois de mai 2020, avait déclenché un scandale national et international. Le procès est historique, car il reflète les grandes tensions raciales qui gangrènent le pays.

Cette liste est non exhaustive et comporte uniquement les affaires …

Lire l’article
Link zum Artikel