International
Politique

Le président albanais s'est fait destituer à l'instigation de son ennemi

Le président albanais s'est fait destituer

Le Parlement albanais a voté, mercredi, la destitution d'Ilir Meta, accusé d'avoir violé la Constitution. Il n'est, toutefois, pas encore tout à fait viré.
09.06.2021, 18:3609.06.2021, 18:39
Plus de «International»
FILE - In this Wednesday, April 21, 2021 file photo, Albanian President Ilir Meta speaks during an interview with the Associated Press in Tirana, Albania. Albania���s president has accused the U.S. am ...
Le président albanais Ilir Meta.Image: sda

Le Parlement albanais a voté, mercredi, la destitution du président du pays Ilir Meta. Pourquoi? Selon son rapport présenté mercredi, le président Meta «a violé 16 articles de la Constitution» en «s'engageant ouvertement lors d'élections législatives du 25 avril en faveur de l'opposition», «et il doit pour cette raison être démis de ses fonctions».

Ce qu'il s'est passé

Ilir Meta, qui exerce depuis 2017 les fonctions principalement honorifiques de chef de l'Etat, avait au cours de la campagne électorale échangé des piques avec le premier ministre Edi Rama, dont le Parti socialiste a remporté la victoire aux législatives d'avril. Il avait accusé Edi Rama d'autoritarisme et de corruption, des attaques rejetées par le premier ministre.

Des ennemis jurés

«Ilir Meta a trahi la mission de président de la République, il a humilié la Constitution, a effondré l'institution de garant de l'unité nationale et il a perdu le droit de rester à son poste»
Edi Rama, premier ministre

Ancien premier ministre et membre du Parti socialiste, Meta avait quitté cette formation pour former en 2004 le Mouvement socialiste d'intégration. Il est devenu l'ennemi juré d'Edi Rama.

Et maintenant?

La destitution n'est, toutefois, pas définitive et Ilir Meta, 52 ans, exercera ses fonctions en attendant l'avis de la Cour constitutionnelle qui doit se prononcer dans un délai de trois mois. Ilir Meta avait déjà fait savoir auparavant qu'il entendait rester à son poste jusqu'au dernier jour du mandat, à savoir le 24 juillet 2022. (jah/ats)

Encore quelques surdoués de l'Euro
1 / 7
Encore quelques surdoués de l'Euro
Pedro González López, dit Pedri, est un brillant élève de la Masia, le centre de formation du Barça. A 18 ans, il est déjà en équipe d'Espagne. Poste: milieu offensif.
partager sur Facebookpartager sur X
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Pourquoi cette assistante suit Trump partout avec une imprimante
Dans notre série des personnalités qui gravitent autour des deux candidats à l'élection présidentielle, voici Natalie Harp. Son soutien au républicain est très remarqué depuis qu'elle s'affaire dans la salle d'audience de Manhattan, où son patron est actuellement jugé. «L'assistante favorite de Trump», selon le New York Times, lui imprimerait de bonnes nouvelles pour le rassurer.

«Elle a été engagée pour polir l'ego de Trump.» Cette vanne est sortie de la bouche de l'humoriste Jimmy Kimmel, il y a quelques jours. La star des late shows américains, régulièrement pris à partie par le candidat républicain depuis quelques mois, n'en rate pas une lorsqu'il s'agit d'égratigner son actuel meilleur ennemi. Or, le tacle n'a pas été balancé totalement gratuitement.

L’article