DE | FR

Le président albanais s'est fait destituer

Le Parlement albanais a voté, mercredi, la destitution d'Ilir Meta, accusé d'avoir violé la Constitution. Il n'est, toutefois, pas encore tout à fait viré.



FILE - In this Wednesday, April 21, 2021 file photo, Albanian President Ilir Meta speaks during an interview with the Associated Press in Tirana, Albania.  Albania

Le président albanais Ilir Meta. Image: sda

Le Parlement albanais a voté, mercredi, la destitution du président du pays Ilir Meta. Pourquoi? Selon son rapport présenté mercredi, le président Meta «a violé 16 articles de la Constitution» en «s'engageant ouvertement lors d'élections législatives du 25 avril en faveur de l'opposition», «et il doit pour cette raison être démis de ses fonctions».

Ce qu'il s'est passé

Ilir Meta, qui exerce depuis 2017 les fonctions principalement honorifiques de chef de l'Etat, avait au cours de la campagne électorale échangé des piques avec le premier ministre Edi Rama, dont le Parti socialiste a remporté la victoire aux législatives d'avril. Il avait accusé Edi Rama d'autoritarisme et de corruption, des attaques rejetées par le premier ministre.

Des ennemis jurés

«Ilir Meta a trahi la mission de président de la République, il a humilié la Constitution, a effondré l'institution de garant de l'unité nationale et il a perdu le droit de rester à son poste»

Edi Rama, premier ministre

Leader of socialist party Edi Rama holds a speech during a closing political rally in city of Durres, Albania on Friday, April 23, 2021.Albania holds parliamentary elections on Sunday amid the virus pandemic and a bitter political rivalry between the country's two largest political parties but that will serve as a key milestone in the country's next step toward European Union membership. (AP Photo/Visar Kryeziu)

Edi Rama, premier ministre albanais. Image: sda

Ancien premier ministre et membre du Parti socialiste, Meta avait quitté cette formation pour former en 2004 le Mouvement socialiste d'intégration. Il est devenu l'ennemi juré d'Edi Rama.

Et maintenant?

La destitution n'est, toutefois, pas définitive et Ilir Meta, 52 ans, exercera ses fonctions en attendant l'avis de la Cour constitutionnelle qui doit se prononcer dans un délai de trois mois. Ilir Meta avait déjà fait savoir auparavant qu'il entendait rester à son poste jusqu'au dernier jour du mandat, à savoir le 24 juillet 2022. (jah/ats)

Et puis si on changeait d'air avec quelques surdoués du foot? Après tout l'Euro c'est bientôt...

1 / 7
Encore quelques surdoués de l'Euro
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles «Actu»

Eric Zemmour se prépare à faire péter la présidentielle

Link zum Artikel

Sommet Biden-Poutine, Genève accusée d’oublier la liberté d’expression

Link zum Artikel

La Hongrie interdit de «promouvoir» l'homosexualité auprès des mineurs

Link zum Artikel

Israël bombarde la bande de Gaza en réponse à des ballons incendiaires

Link zum Artikel

Enquête ouverte contre le Youtubeur «Papacito» pour «provocation» au meurtre

Le Youtubeur d'extrême droite a été officiellement attaqué en justice par le parti de Jean-Luc Mélenchon. Il affirme être irréprochable.

Une enquête a été ouverte mercredi pour «provocation publique non suivie d'effet à la commission d'atteintes à la vie» visant le Youtubeur d'extrême droite «Papacito», auteur d'une vidéo simulant le meurtre d'un électeur LFI, a annoncé le parquet de Paris, sollicité par l'AFP.

Dans cette vidéo publiée dimanche sur YouTube, depuis retirée, le vidéaste «Papacito» déclare: «Il y a 6% de gens qui votent pour le parti de Jean-Luc Mélenchon dans ce pays, peut-être qu'ils seront démunis s'il …

Lire l’article
Link zum Artikel