International
Politique

«Ils sont tombés»: pourquoi Edouard Philippe n'a plus de sourcils

«Ils sont tombés»: pourquoi Edouard Philippe n'a plus de sourcils

Après sa barbe, les yeux sont rivés sur (feu) les sourcils de l'ancien Premier ministre français. Edouard Philippe s'est confié ce week-end sur leur disparition.
12.10.2022, 10:5612.10.2022, 11:27
Plus de «International»

Cela fait des années que le physique de l'actuel maire du Havre, Edouard Philippe, fait l'objet de toutes les spéculations et de tous les commentaires: après les élégantes variations de couleur de sa barbe, passée du noir au blanc, c'est l'absence totale des sourcils sur le front d'Edouard Philippe qui ont suscité de nombreuses interrogations.

Samedi dernier, l'ancien Premier ministre s'est confié sur ces transformations physiques très scrutées. Il avait déjà révélé à Paris Match, en 2020, être atteint du vitiligo, une malade auto-immune «sans gravité, ni douloureuse, ni contagieuse», à l'origine des taches blanches de sa barbe.

S'il en avait encore, on suppose qu'Edouard Philippe hausserait un sourcil.
S'il en avait encore, on suppose qu'Edouard Philippe hausserait un sourcil.image: afp

«Je ne pouvais pas le planquer, ma barbe devenait blanche!», a confirmé l'intéressé, samedi, dans un long entretien au Parisien.

Une seconde pathologie

Outre l'aggravation de sa maladie quand il officiait à Matignon, le ministre a confié ce week-end être atteint d’une seconde maladie auto-immune, l’alopécie: «Et donc, très récemment, mes sourcils sont tombés.» Manifestement, s'il a perdu ses sourcils, le politicien a conservé son sens de l'humour:

«Je me suis longtemps demandé à quoi servait un sourcil. Eh bien, cela sert à se faire remarquer quand ça tombe!»

«C’est visible, cela peut arriver à tout âge. Il y a des gens pour qui c’est plus visible encore que pour moi, d’ailleurs! Mais ce n’est ni douloureux, ni dangereux, ni contagieux», rassure Edouard Philippe, avant de conclure: «Je suis en pleine forme, je fais de la boxe deux fois par semaine. Et croyez-moi, je me sens bien dans ma peau!»

epa09525189 Former French Prime minister Edouard Philippe is seen ahead of a national memorial service for Hubert Germain, the last surviving Liberation companion, at The Hotel des Invalides in Paris, ...
Cette dépigmentation peut également être activée par le stress.Image: sda

Edouard Philippe n'a pas froid aux yeux

Bien dans ses baskets et fier de son look, en effet, au point de glisser une pique à Bruno Le Maire, actuel ministre des finances, sur la fameuse polémique du col roulé.

Revenant sur les efforts faits de sa ville du Havre pour économiser l’énergie, il décoche: «C’est peu spectaculaire, moins que le col roulé, mais c’est très efficace et excellent pour la planète.»

Toutefois, une autre perspective a peut-être jeté un froid sur la semaine d'Edouard Philippe: sa convocation devant la Cour de justice de la République (CJR) dans le cadre de l'enquête sur la gestion de l'épidémie de Covid-19. A l'issue de cette audition qui aura lieu le 24 octobre, il pourrait être mis en examen ou placé sous le statut de «témoin assisté». (mbr)

Pour les fans absolus, voici la tronche de Marie-Adèle
1 / 24
Pour les fans absolus, voici la tronche de Marie-Adèle
partager sur Facebookpartager sur X
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Newt Gingrich, l'homme qui a «détruit la politique américaine»
Newt Gingrich, représentant au Congrès de 1979 à 1995 et Speaker jusqu'en 1999, a profondément transformé le Parti républicain en le rendant plus idéologiquement homogène, populiste et offensif.

«Gingrich had planted; Trump had reaped» («Gingrich avait semé les graines, Trump a fait la récolte»). La phrase est de Julian Zelizer, historien à Princeton, au début de son ouvrage au titre éloquent paru en 2020, Burning Down the House: Newt Gingrich, the Fall of a Speaker, and the Rise of a New Republican Party.

L’article