DE | FR
A Palm Beach, un certain nombre de voitures avec des plaques new-yorkaises ont reçu des notes sur leur pare-brise leur demandant de partir.
A Palm Beach, un certain nombre de voitures avec des plaques new-yorkaises ont reçu des notes sur leur pare-brise leur demandant de partir.Image: twitter

En Floride, les New-Yorkais jugés trop «woke» sont priés de rentrer chez eux

Mieux vaut ne pas afficher que l'on vient de New York, dans certaines parties des Etats-Unis. Un an après l'attaque du Capitole, l'Amérique est vraiment plus divisée que jamais.
07.01.2022, 05:2307.01.2022, 06:44

A Palm Beach, en Floride, un certain nombre de voitures avec des plaques d'immatriculation new-yorkaises stationnées dans les rues de la station balnéaire ont reçu des mots d'amour notes sur leur pare-brise, ces derniers jours, leur demandant de partir. Surtout s'ils ont un penchant politique de gauche, ou en d'autres termes trop «woke» (éveillé à la justice sociale et à l'égalité raciale), comme l'a rapporté la police locale:

«Si vous êtes woke, retournez à New York. Vous serez plus heureux ailleurs et nous le serons également, sans vous»
Les petits messages affichés sur des voitures aux plaques new-yorkaises

Des citoyens inquiets ont signalé les lettres à la police de Palm Beach, mais après une brève enquête, les policiers ont déterminé qu'aucun crime n'avait été commis:

«Les résidents étaient préoccupés par le manque de civilité et de respect pour leurs biens personnels, notamment leurs voitures. Nous avons compris cette préoccupation et c'est pourquoi nous avons commencé à examiner la question, mais nous avons déterminé qu'elle n'était pas de nature criminelle. Aussi incivil que cela puisse être et non caractéristique de notre communauté, ce qui a été fait n'est pas un crime.»
Le capitaine de police de Palm Beach, William Rothrock

«L'Amérique a été fondée sur la liberté de religion et de pensée», a déclaré un ancien New-Yorkais qui vit désormais à Palm Beach et qui a été le premier à rapporter ces affichettes à la police, selon le New York Post:

«Ce comportement est un autre signe que notre démocratie est en péril»

«Nous avons constaté que de nombreuses personnes sont prêtes à donner suite à des messages aussi dangereux et menaçants», poursuit le résident, qui n'a pas souhaité communiquer son nom pour des raisons de sécurité.

Un peu de légèreté avec cette Battle: Pour ou contre les UGG?

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Hillary Clinton pourrait-elle être candidate en 2024 face à Trump?

Link zum Artikel

Le président de Credit Suisse pensait être au-dessus des règles Covid-19

Link zum Artikel

Il ne manquait plus qu'un restaurant NFT à New York, le voici

Link zum Artikel

Les îles Tonga sont coupées du monde réel et virtuel à cause d'un volcan

Link zum Artikel
Comment des femmes ont fini à l'asile pour avoir refusé de faire le ménage
Les femmes ont longtemps été internées à l'hôpital psychiatrique au motif qu'elles étaient seulement un peu plus émancipées que la norme. Qu'en est-il aujourd'hui? Une chercheuse a mené l'enquête.

Temps de lecture: 7 min

L’article