assez clair, brumeux
DE | FR
International
Poutine

Le fisc suédois interdit le prénom «Vladimir Poutine» pour un bébé

Le fisc suédois interdit le prénom «Vladimir Poutine»

L'état civil suédois a refusé qu'un couple prénomme son fils avec les nom et prénom du président russe.
21.09.2021, 07:2121.09.2021, 15:43

De nouveaux prénoms ont fait leur entrée dans la catégorie «inappropriés» en Suède. L'état civil a refusé qu'un couple prénomme son fils «Vladimir Poutine». Il estime que l'usage du prénom et nom du dirigeant russe entrait dans la catégorie bannie.

Qui décide de bannir des prénoms et pourquoi?

«Le prénom ne doit pas pouvoir offenser, ni entraîner une gêne pour la personne portant le nom, ni être considéré comme inapproprié pour une quelconque raison», selon la décision du fisc suédois, compétent en la matière.

«Les noms de famille ne conviennent pas comme prénoms. Cela s'applique également aux noms qui ressemblent à des noms de famille», estime le Skatteverket dans cette décision de début septembre, communiquée lundi.

Qui sont les parents déçus?

Les parents, qui habitent dans un petit village du sud de la Suède, avaient choisi d'appeler leur fils «Vladimir Putin», la transcription courante du nom du président russe en suédois comme en anglais.

En guise de consolation, le courrier annonçant le rejet de la demande contenait un nouveau formulaire d'enregistrement de prénom. (jah/ats)

Kate et William: dix ans de mariage et de perte de cheveux

1 / 21
Kate et William: dix ans de mariage et de perte de cheveux
source: epa / hugo burnand/clarence house / ha
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
49 personnes condamnées à mort après avoir lynché un innocent
Un tribunal algérien a condamné à mort jeudi 49 personnes pour le lynchage, en 2021 en Kabylie, d'un homme accusé à tort de pyromanie, a rapporté l'agence officielle. Ces peines devraient être commuées en prison à vie en raison d'un moratoire sur les exécutions.

49 peines de mort ont été prononcées jeudi 24 novembre par le tribunal de Dar El Beida après un procès qui a duré plusieurs jours. Les accusés ont été reconnus coupables du lynchage de Djamel Bensmail.

L’article