DE | FR
Présidentielle 2022

Marine Le Pen, candidate radicale ou tata sympa?

Une récente analyse confirme que si Marine Le Pen a policé son image, son programme n'est pas aussi moelleux. Selon la fondation Jean Jaurès, la «normalisation des idées de droite radicale» dans les médias, la «violence» d'Eric Zemmour et sa passion pour les chats ont participé à la dédiabolisation de la candidate du Rassemblement national (RN).
04.04.2022, 17:1004.04.2022, 17:39

«Marine Le Pen s’est drapée d’une cape de banalité pour masquer ce qu’elle est.» Cette phrase est de Christophe Castaner et elle a résonné sur les ondes de RMC le 31 mars dernier. Comme le président du groupe de La République en marche à l'Assemblée nationale, une majorité d'élus, de candidats et d'observateurs décrivent une Marine Le Pen plus «mesurée», «adoucie», «sympa», «rassembleuse», «républicaine» et, c'est sans doute le plus important: présidentiable. Et les derniers sondages semblent le prouver, tant la candidate du Rassemblement national n'a jamais talonné le favori d'aussi près. La file de Jean-Marie Le Pen ne serait plus qu'à cinq petits points d'Emmanuel Macron (22% contre 27% des intentions de vote)

Lundi matin, la fondation Jean Jaurès vient confirmer le sentiment d'une Marine plus moelleuse... dans la forme. Car le fond n'aurait quasi rien perdu de sa dureté.

En général

  • Marine Le Pen suscite toujours l'inquiétude d'une majorité de Français (51%, contre 53% en 2017);
  • 39% des Français (contre 21% en 2017) considèrent qu'elle a l'étoffe d'une présidente de la République;
  • 46% pensent que la candidate «comprend bien les problèmes des gens comme nous» (contre 22%).

Immigration

La fondation rappelle que la candidate Marine Le Pen est encore plus radicale depuis 2010. «Ne venez pas comme vous êtes mais devenez comme nous sommes», dit d'ailleurs son lieutenant Jordan Bardella. La candidate prévoit d'inscrire dans la Constitution la «priorité nationale» qui privera les étrangers de plusieurs prestations. Elle veut aussi (comme Eric Zemmour) expulser les clandestins, les criminels et délinquants étrangers et les fichés S étrangers, ainsi que les étrangers sans emploi depuis plus d'un an.

«Elle rejette régulièrement le multiculturalisme, considérant que l'immigration massive empêche l'assimilation»
Etude de la fondation Jean Jaurès

Sécurité

La fondation Jean Jaurès rappelle aussi que Marine Le Pen propose toujours «des mesures fortes pour promouvoir la loi et l'ordre». Elle promettait ainsi à Brest en février de mettre un terme «au règne de la terreur des mafias de la drogue, dont les crimes n'ont d'égal que l'idéologie islamisante à laquelle ils sont si souvent associés» et d'instaurer une légitime défense pour les forces de l'ordre.

Pourquoi son image a-t-elle perdu en radicalité?

Vêtue de couleurs claires, souriant en permanence, la candidate a choisi de se présenter comme la «présidente de la paix civile», de «l'unité nationale». Elle quitte sa posture contestataire pour rire à gorge déployée sur les plateaux, met en avant son amour des chats, comme pour «mieux endormir le front républicain» ou parle confortablement installée dans des sofas, un «univers du moelleux» qui permet de «faire oublier la dureté de son programme», estime enfin la Fondation.

Marine Le Pen a maîtrisé la problématique Poutine

Il faut aussi noter que c'est la première fois que la candidate du RN ne faiblit pas dans la dernière ligne droite avant le premier tour. Marine Le Pen bénéficie certes d'un Zemmour suffisamment radical pour ne pas avoir jugé opportun d'en rajouter, mais a aussi réussi à éviter les balles sur des dossiers sensibles comme la guerre en Ukraine. Alors que le polémiste pointait la responsabilité de l'Occident, Marine Le Pen a condamné très tôt l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Et Le Monde l'expliquait ainsi: «Rattrapée par ses erreurs sur les intentions de Vladimir Poutine, échaudée par l’incertitude comme lors de la pandémie de Covid-19, elle décrète: On ne jouera pas au président de la République. Prudence et modération». (ATS/fv)

Eric Zemmour est mis à la porte par Nourredine Zidane

Tous nos articles sur la présidentielle 2022:

Valérie Pécresse est-elle une féministe de droite?

Link zum Artikel

Eric Zemmour veut construire un mur anti-immigration «à la Trump»

Link zum Artikel

La jeunesse macronienne joue de l'érotisme pour sa précampgne

Link zum Artikel

Fabien Roussel, le candidat steak-frites qui redonne espoir en France

Link zum Artikel

«Face à Baba»: le cas Mélenchon a mis en lumière l'arnaque d'Hanouna

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Etats-Unis et Corée du Sud renforcent leur coopération militaire, mais contre qui?
Joe Biden, le président américain et Yoon Suk-yeol, son homologue coréen du Sud ont émis le souhait de consolider leur collaboration militaire lors de leur première rencontre à Séoul ce samedi. Quelles idées ont-ils derrière la tête? Explications en 6 points.

Les Etats-Unis et la Corée du Sud veulent renforcer leur coopération militaire afin de contrer la «menace» croissante de la Corée du Nord, ont affirmé samedi à Séoul les présidents des deux pays, Joe Biden et Yoon Suk-yeol.

L’article