International
Présidentielle 2022

Zemmour ne fait pas salle comble pour son premier meeting officiel

Présidentielle 2022

Zemmour rassemble 13 000 fans pour son premier meeting officiel

Supporters of French far right presidential candidate Eric Zemmour wave posters and French flags during the candidate's first rally, Sunday, Dec. 5, 2021 in Villepinte, north of Paris. A first ro ...
Des partisans du candidat Zemmour.Image: sda
C'était dimanche, le premier meeting du candidat controversé d'extrême droite, Eric Zemmour, en région parisienne. La salle n'était pas pleine et à l'extérieur, ses opposants ont manifesté.
05.12.2021, 17:5105.12.2021, 18:18
Plus de «International»

Agitant des drapeaux français, criant «Zemmour président!», des milliers de personnes se sont rassemblées dimanche, en région parisienne, pour le premier meeting du nouveau candidat d'extrême droite à la présidentielle, Eric Zemmour.

L'ambiance s'électrisait au fur et à mesure de l'attente de l'arrivée du candidat, devant 13 000 personnes réunies, selon les organisateurs, dans l'immense hall du Parc des Expositions de Villepinte, dans le nord de Paris où 15 000 partisans étaient espérés. Quelque minutes avant le discours du candidat, toutes les chaises des 12 000 installées dans l'immense hall n'étaient pas occupées, a constaté l'AFP.

Un clip d'une vingtaine de minutes, retraçant les derniers mois de la tournée littéraire d'Eric Zemmour et de ses principales déclarations, était projeté avant l'arrivée du candidat. Des journalistes d'une émission télévisée, connue pour son ton acerbe et ironique, ont été hués par le public, a constaté l'AFP.

Un important dispositif de sécurité a été déployé aux abords du lieu du meeting, et plus d'une centaine de manifestants anti-Zemmour, protestant contre «le racisme, le négationnisme, l'homophobie» du candidat ont été dispersés par les forces de l'ordre.

Quelle est l'origine du doigt d'honneur? On vous raconte!
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Israël veut renégocier
Le cabinet israélien a approuvé la reprise des négociations pour libérer les otages à Gaza, tandis que l'armée bombardait le nord et le sud du territoire.

Le cabinet de guerre israélien a donné son feu vert à la reprise des négociations en vue de la libération des otages retenus dans la bande de Gaza. Sur le terrain, l'armée a mené jeudi des bombardements dans le nord et le sud du territoire palestinien.

L’article