International
Royaume-Uni

Manchester: procès de l'infirmière accusée d'avoir tué sept bébés

L'infirmière accusée d'avoir tué sept bébés va bientôt connaître son sort

This court artist sketch by Elizabeth Cook shows Lucy Letby appearing in the dock at Manchester Crown Court, in Manchester, England, Monday Oct. 10, 2022. Letby, 32, has been charged with murder in th ...
Image: AP
La jeune femme est également accusée de tentative de meurtres sur dix autres bambins, dans l'hôpital où elle officiait. Les jurés vont avoir du pain sur la planche, car les preuves trouvées chez elle sèment le trouble sur ses intentions.
27.06.2023, 04:4927.06.2023, 05:58
Plus de «International»

L'avocat d'une infirmière britannique jugée pour le meurtre de sept nouveau-nés en 2015-2016 a estimé lundi que sa cliente était victime depuis le début d'une «présomption de culpabilité». Son procès a démarré en octobre à Manchester.

«Peu importe ce que Lucy Letby dit ou ne dit pas, cela est utilisé pour confirmer une théorie de culpabilité sans cesse changeante et évolutive. Tout est traité comme une preuve de culpabilité»

La femme de 33 ans est accusée d'avoir tué ces enfants, alors qu'elle était infirmière au service de néonatalogie de l'hôpital Countess of Chester. Selon l'accusation, elle les a fait périr en leur injectant de l'air dans les veines ou de l'insuline.

Lors de sa plaidoirie, son avocat a demandé aux jurés de revenir au principe de «présomption d'innocence» et de «se prémunir [...] du désir naturel de porter le blâme [vers sa cliente] et de demander vengeance».

«Je suis le mal»

Depuis le début du procès, dont les débats ont souvent été éprouvants, la suspecte clame son innocence, niant avoir tué ou fait du mal à des nouveau-nés et démentant être la «manipulatrice» décrite par l'accusation.

Durant le procès, le procureur a notamment montré des notes retrouvées par la police chez l'infirmière. «Je ne mérite pas de vivre. Je les ai tués exprès, parce que je ne suis pas assez bonne pour m'occuper d'eux. Je suis une horrible mauvaise personne», a-t-elle notamment écrit sur un papier. Ou encore sur un post-it: «Je suis le mal. Je l'ai fait».

Sur d'autres feuilles retrouvées chez elle, l'infirmière, arrêtée en juillet 2018, clamait en revanche son innocence. Vingt-deux chefs d'accusation ont été retenus contre la suspecte, sept pour meurtre et quinze pour tentative de meurtre sur dix autres nouveau-nés. Selon l'accusation, elle aurait essayé de tuer certains enfants à plusieurs reprises. (ats/jch)

Harry Styles choisi le prénom du bébé d'une fan
Video: extern / rest
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La Russie revendique la conquête du village de Bilogorivka
Suivez en direct les dernières infos sur la guerre de la Russie contre l'Ukraine et ses implications en Suisse ainsi que dans le monde.
L’article