assez ensoleillé11°
DE | FR
International
Royaume-Uni

La reine Elisabeth «attristée» après l'interview de Meghan et Harry

Australian newspapers report in Sydney, Tuesday, March 9, 2021, on an interview of The Duke and Duchess of Sussex by Oprah Winfrey. (AP Photo/Rick Rycroft)
Image: AP

La reine Elisabeth «attristée» après l'interview post-«Megxit»

Buckingham Palace a diffusé un communiqué, mardi soir, en réaction à l'interview du Duc et de la Duchesse de Sussex, dont le pays entier ne cesse de parler.
09.03.2021, 19:2310.03.2021, 17:11
Plus de «International»

Les confessions explosives du duc et de la duchesse de Sussex à Oprah Winfrey, diffusées dimanche, ont plongé la monarchie dans une nouvelle crise rappelant l'époque de Lady Diana, la mère d'Harry, dans les années 1990, qui avait révélé en public ses déboires conjugaux puis était morte dans un accident de voiture, pourchassée par les paparazzis à Paris.

Sous pression pour sortir de son silence, le palais de Buckingham a publié un communiqué au nom de la reine, fait rare à la mesure du séisme secouant la famille royale, accusée de s'être montrée insensible face aux pensées suicidaires de Meghan et, à travers un membre non nommé, de s'être interrogée sur la couleur de peau de leur futur enfant.

«Toute la famille est attristée d’apprendre à quel point ces dernières années ont été difficiles pour Harry et Meghan, peut-on lire dans le communiqué. Les problématiques soulevées, en particulier celle concernant le racisme, sont inquiétantes. Bien que certaines interprétations peuvent varier, ces problématiques sont prises très au sérieux et seront traitées en privé. Harry, Meghan et Archie seront toujours des membres très aimés de la famille.» (ade/ats)

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Voici pourquoi les chats sont devenus indispensables sur le front
Ces animaux de compagnie n'apportent pas uniquement du réconfort aux soldats ukrainiens, ils luttent aussi contre des ennemis qui nuisent et entravent les combats: les rongeurs.

Sur le front ukrainien, une invasion de rats et de souris donne manifestement du fil à retordre aux soldats. Et pour cause: les rongeurs mangent tout ce qu'ils trouvent, même l'équipement des combattants. Ils grignotent les casques et les câbles de communication, endommagent les appareils militaires et réduisent ainsi la capacité de combat des troupes ukrainiennes.

L’article