ciel couvert
DE | FR
International
Royaume-Uni

La reine Elizabeth II a failli être assassinée à Windsor

L'intrus du château de Windsor: «Je vais tenter d'assassiner la reine»

Image
Image: sda
L'homme qui s'était introduit le jour de Noël dans le territoire du château de Windsor voulait «venger» un massacre commis en 1919 par l'armée anglaise en Inde. C'est ce qu'il affirme dans une vidéo dont l'authenticité n'a pas encore été prouvée.
27.12.2021, 11:4511.01.2022, 21:54
Plus de «International»

L'homme arrêté et interné après s'être introduit armé d'une arbalète samedi dans le territoire du château de Windsor, résidence d'Elizabeth II à l'ouest de Londres, avait dit vouloir «assassiner la reine» dans une vidéo, rapporte lundi le tabloïd The Sun.

Cet homme de 19 ans vivant à Southampton (sud de l'Angleterre) avait été interpellé, samedi vers 08h30 locales (9h30 heure suisse), quelques instants après avoir pénétré sur les terres du château où la monarque de 95 ans passait Noël. Dimanche, la police a indiqué l'avoir interné en soins psychiatriques.

The Sun publie des images d'une vidéo présentée comme publiée sur le compte Snapchat du suspect quelques minutes avant sa tentative d'intrusion.

En pull à capuche noir et en masque blanc, il manipule l'arbalète et dit:

«Je suis désolé pour ce que j'ai fait et ce que je vais faire. Je vais tenter d'assassiner la reine Elizabeth»

«Venger» un massacre commis en 1919

Avec des références apparentes à la saga Star Wars, il se présente comme un Indien sikh et dit chercher «revanche» pour un massacre commis en 1919 par les troupes britanniques contre des manifestants en Inde.

Sans vouloir confirmer l'authenticité de ces images spécifiquement, la police de Londres a indiqué que «des enquêteurs évaluent le contenu d'une vidéo».

Les tentatives d'intrusion à Windsor comme au palais de Buckingham, résidence de la reine au coeur de Londres, ne sont pas exceptionnelles. (ats)

Justin Trudeau et ses chaussettes flashy ⚡
1 / 23
Justin Trudeau et ses chaussettes flashy ⚡
source: keystone
partager sur Facebookpartager sur X
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Troupes en Ukraine: Macron ne regrette pas d'avoir brisé un tabou
Le dirigeant français a appelé lundi les alliés de l'Ukraine à un sursaut pour assurer la défaite de la Russie, en procédant à des livraisons plus rapides et plus massives d'armes et munitions, provoquant de nombreuses réactions.

Emmanuel Macron a affirmé jeudi que chacun de ses mots sur l'Ukraine était «pesé» et «mesuré» après ses propos sur l'envoi potentiel de troupes au sol dans le pays, qui lui ont valu une fin de non-recevoir de ses principaux alliés et une riposte cinglante de Vladimir Poutine.

L’article