DE | FR
Sergueï Lavrov (à gauche) et son homologue Dmytro Kuleba.
Sergueï Lavrov (à gauche) et son homologue Dmytro Kuleba.keystone/shutterstock

Première rencontre à haut niveau entre Russie-Ukraine

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov et son homologue Dmytro Kuleba négocient pour la première fois depuis le début de la guerre.
10.03.2022, 10:1210.03.2022, 11:22

Pour la première fois depuis le début de la guerre il y a deux semaines, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov et son homologue ukrainien Dmytro Kuleba se sont rencontrés en Turquie.

Les deux hommes politiques se sont assis face à face dans une salle d'Antalya jeudi matin en présence du ministre turc des Affaires étrangères Mevlüt Çavuşoglu, comme on peut le voir sur une photo du ministère russe des Affaires étrangères.

Çavuşoglu accueille Lavrov

Image: sda

Et Kuleba

Image: sda

Les entretiens en Turquie devaient servir à mettre fin à l'agression russe contre l'Ukraine, a fait savoir le ministère des Affaires étrangères à Kiev. Selon les autorités ukrainiennes, l'entretien doit permettre d'explorer les possibilités de mettre fin à la guerre.

Quelles sont les conditions de part et d'autre?

Comme condition à l'arrêt des combats, la Russie exige que l'Ukraine se déclare neutre dans sa constitution. En outre, Kiev doit reconnaître la péninsule de Crimée annexée à la mer Noire comme russe et les régions séparatistes de Louhansk et Donetsk comme des Etats indépendants.

Jusqu'à présent, l'Ukraine a largement rejeté cette idée. Le président Volodymyr Selensky s'est, toutefois, montré ouvert au dialogue et a récemment laissé entrevoir une certaine disposition au compromis. «Je vous dis très franchement que je n'attends pas grand-chose des négociations», avait déclaré Kuleba mercredi. «Mais nous exercerons sans aucun doute une pression maximale». (jah/ats)

Dans l'actu: 140 réfugiés ukrainiens ont été évacués vers la Suisse

Sur l'épineux dossier des sanctions contre la Russie

Les sanctions vont-elles faire chuter l'ISS? Moscou menace

Link zum Artikel

La Suisse et ses sanctions contre la Russie font rire les américains

Link zum Artikel

Les sanctions de l'UE contre la Russie que la Suisse a adoptées

Link zum Artikel

Les sanctions contre la Russie portent leurs fruits (et nous touchent aussi)

Link zum Artikel

Washington va prendre de nouvelles sanctions contre la Russie

Link zum Artikel

Les yachts des oligarques sont dans le viseur d'une taskforce internationale

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Les Ukrainiens attaquent les Russes avec des drones tueurs à 100 francs
Avec de simples drones et de vieux obus soviétiques, une unité ukrainienne fait la chasse aux chars russes et avec succès. Les imprimantes 3D y jouent un rôle important.

La bombe apparaît brièvement sur l'image, puis elle tombe pendant quelques secondes et elle s'écrase au milieu des soldats russes. Des images comme celles-ci sont apparues à plusieurs reprises au cours des dernières semaines. Dans une autre vidéo, l'obus tombe à travers le toit ouvrant d'une voiture remplie de soldats russes, mais la plupart du temps, ce sont des chars de combat ou des transports de troupes que l'unité ukrainienne Aerorozvidka (reconnaissance aérienne) prend pour cible avec ses drones.

L’article