DE | FR
Les membres du groupe Anonymous sont identifiables grâce à leurs masques de Guy Fawkes.
Les membres du groupe Anonymous sont identifiables grâce à leurs masques de Guy Fawkes. image: AP

Et maintenant, Anonymous déclare une «cyber-guerre» contre le Kremlin

Dans la nuit de jeudi à vendredi, le site Internet de Russia Today a été piraté par Anonymous. Le collectif de pirates informatiques a annoncé d'autres cyberattaques «de grande ampleur» visant le gouvernement russe.
25.02.2022, 20:20
Un article de
t-online

Anonymous a déclaré une «cyber-guerre» contre la Russie. Plusieurs comptes du collectif de hackers l'ont fait savoir, jeudi soir, sur Twitter. Il s'agirait d'une réponse à l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, le site web de Russia Today était inaccessible. Sur Twitter, les hackers ont déclaré avoir mis «hors service le site web de la chaîne de propagande russe RT News». Dans une autre publication d’Anonymous, on a également appris que plusieurs autres sites web du gouvernement russe étaient inaccessibles.

Anonymous a appelé à soutenir l'Ukraine. Les opérations de ces pirates informatiques sont dirigées contre le gouvernement russe, ont expliqué ceux-ci en indiquant notamment: «le secteur privé sera inévitablement touché.» Le collectif a néanmoins affirmé s'engager pour la paix dans le monde. L'action ne serait pas dirigée contre la population russe.

Le gouvernement ukrainien recrute des hackers

Vendredi matin, le site web de RT – anciennement Russia Today – a semblé à nouveau fonctionner. La chaîne de télévision a fait état d'une cyberattaque présumée en relevant que les sites du Kremlin, de la Douma et du ministère de la Défense, entre autres, avaient été touchés par des perturbations informatiques.

La chaîne d'information diffuse aussi du contenu en espagnol et en arabe aux Etats-Unis et dans d'autres pays. En Allemagne par exemple, elle considère son programme comme une contribution à la diversité d'opinion en Europe. Or, les critiques accusent RT de propagande du Kremlin et de désinformation.

Plusieurs fournisseurs d'accès à Internet russes auraient également été la cible du collectif de hackers durant la nuit.

En parallèle, le gouvernement ukrainien a demandé l'aide de la part de volontaires issus de la pègre des hackers. Il cherche à protéger les infrastructures critiques et mener des missions de cyber-espionnage contre les troupes russes.

Comme le rapportent deux personnes proches du dossier, la demande du gouvernement est apparue sur des forums de hackers. «Cybercommunauté ukrainienne! Il est temps de participer à la cyberdéfense de notre pays», peut-on lire dans la publication.

Jusqu'à présent, les informations sur l'appel n'ont été ni confirmées ni démenties officiellement. Selon un membre interne du gouvernement, des centaines de candidatures ont déjà été reçues et sont en cours d'examen afin de s'assurer qu'aucun agent russe ne figure parmi elles.

Le gouvernement américain se prépare lui aussi. Le ministre de l’Intérieur aurait été désigné comme autorité chef de file pour surveiller les activités russes et coordonner l’action des agences. Des mises en garde ont été lancées contre de possibles cyberattaques contre les Etats-Unis et une éventuelle campagne de désinformation.

Sources utilisées

  • Recherches personnelles / Twitter

Traduit de l'allemand par Charlotte Donzallaz

Un peu d'amour dans ce monde de bruts?

1 / 27
Un peu d'amour dans ce monde de brutes?
source: boredpanda
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Manifestations anti-guerre en Russie

Toute l'actu' brûlante sur l'Ukraine...

La crise russo-ukrainienne résumée en 3 points

Link zum Artikel

«Loi martiale», «séparatiste»: vous ne pigez rien? Voici le dico!

Link zum Artikel

Donald Trump persuadé qu'il aurait pu éviter la guerre en Ukraine

Link zum Artikel

La communauté internationale réagit à l'offensive russe

Link zum Artikel

L'invasion russe provoque l'effondrement des marchés mondiaux

Link zum Artikel

Plusieurs villes et régions d'Ukraine frappées par des explosions

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La Finlande a un argument imparable pour draguer l'Otan: son armée
Malgré une population inférieure à celle de la Suisse et des dépenses militaires modérées, la Finlande dispose d'une armée aguerrie, nombreuse et bien équipée. Explications.

Ce mercredi, la Finlande a officiellement demandé son adhésion à l'Otan, après le feu vert du parlement, qui s'est exprimé avec 95% des votes en faveur. Effrayé par son voisin russe, le pays scandinave semble souhaiter ardemment rejoindre l'alliance. Mais que peut-il lui offrir? Jetons un coup d'oeil aux effectifs et aux capacités de son armée: la réponse pourrait vous surprendre.

L’article