International
Russie

Moldavie: la Russie utilise la même technique qu'en Ukraine

Poutine fait planer une nouvelle menace sur la Moldavie

La Gagaouzie est une petite région autonome de Moldavie qui joue un rôle essentiel dans les tentatives du Kremlin de déstabiliser le pays.
23.04.2024, 18:50
Thomas Wanhoff / t-online
Plus de «International»

Une région autonome de Moldavie est le théâtre d'un nouveau jeu trouble du Kremlin contre le gouvernement de Chișinău. La Gagaouzie prorusse s'est adressée au Parlement moldave pour demander que la langue russe bénéficie d'un statut particulier de «langue interethnique».

Un article de
t-online
Avec la Gagaouzie, la Russie utilise la même technique en Moldavie qu'en Ukraine.
Image: watson

Selon les experts de l'Institut américain d'études sur la guerre, il s'agit d'une tactique qui avait été utilisée contre l'Ukraine. Le Kremlin n'avait cessé d'affirmer à Kiev que la population russophone était victime de discrimination.

Comme il est probable que la demande soit rejetée par le parlement moldave, le gouvernement passe d'ores et déjà comme hostile à la Russie. La gouverneure de la Gagaouzie, Evgenia Gutsul, une proche du Kremlin, s'est exprimée en ce sens, selon l'agence de presse russe Tass. Elle a qualifié le parlement moldave de «russophobe».

En plus de la région séparatiste prorusse de Transnistrie, la Gagaouzie est également largement influencée par la culture et la politique russes, la plupart des gens lisent les médias russes et la langue officielle, le roumain, est de moins en moins parlée. Environ 160 000 personnes y vivent. Les forces nationalistes gagaouzes craignent que la Moldavie soit rattachée à la Roumanie. Lors d'un référendum en 2014, 98% ont voté pour des liens plus étroits avec la Russie. Selon la constitution moldave, la région est autonome et dispose de sa propre administration, mais fait partie de l'Etat moldave.

"C'est un moment important pour l'avenir de la R�publique de Moldavie et l'espoir dont nos citoyens ont besoin", a d�clar� Ma�a Sandu dans un message publi� sur Telegram.
«C'est un moment important pour l'avenir de la République de Moldavie et l'espoir dont nos citoyens ont besoin», a déclaré la présidente Maïa Sandu.Keystone

Lavrov accuse l’Occident

Le président russe Vladimir Poutine avait notamment justifié la guerre contre l'Ukraine par le fait que celle-ci était en fait en partie russe. Son ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a accusé l'Occident, lors d'un entretien radiophonique avec les médias d'Etat russes vendredi, d'avoir incité la présidente moldave Maia Sandu à:

«Attirer ouvertement la Moldavie dans l'Otan, soit directement, soit par une union avec la Roumanie»

Lavrov a également déploré que l'Occident ait fait de même avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky. Cette comparaison avec l'Ukraine doit également être considérée comme un avertissement. Des accusations similaires avaient été formulées peu avant l'attaque russe contre l'Ukraine.

In this photo released by Russian Foreign Ministry Press Service, Russian Foreign Minister Sergey Lavrov gestures during a meeting with parliamentarians of BRICS countries in Moscow, Russia, Thursday, ...
Le ministre des Affaires étrangères russe, Sergueï Lavrov.Keystone

Puis vint la menace – certes voilée – du ministre russe de Affaires étrangères qui a critiqué le «rapprochement de la République de Moldavie avec l'Occident et a appelé à reconsidérer ces décisions. L'Occident obligerait les citoyens à se battre contre la Russie dans une éventuelle guerre future». Sergueï Lavrov utilise un récit rabâché par la propagande russe: l'Occident veut attaquer la Russie.

C'est pourtant la Russie qui a déployé en permanence quelque 1500 soldats dans la province de Transnistrie, dont les dirigeants ont fait sécession de la Moldavie. Fin février, le parlement de cette région – non reconnue internationalement – a demandé la «protection de la Russie». L'Occident a compris le jeu. La ministre allemande des Affaires étrangères Annalena Baerbock a assuré, début avril, le soutien de l’Allemagne à la République de Moldavie:

«Nous sommes fermement à vos côtés depuis deux ans. Aucun pays n'est l'arrière-cour de qui que ce soit. Vous faites partie de l'Europe».
Annalena Baerbock ce mardi 23 avril à l'occasion de la visite de son homologue moldave Mihai Popsoi à Berlin.

L'ISW américain voit dans les déclarations russes et la demande en Gagaouzie une menace tactique. Elle serait un moyen pour la Russie de déstabiliser la société en Moldavie, d'attaquer le gouvernement démocratique et d'empêcher son adhésion à l'UE.

Les gosses russes aiment les flingues (à blanc)
1 / 9
Les gosses russes aiment les flingues (à blanc)
Il y a l'enthousiaste...
source: ap / dmitri lovetsky
partager sur Facebookpartager sur X
Les drones navals ukrainiens sont impitoyables
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Donald Trump est photogénique: la preuve en 78 photos
Qu'il nous effraie ou nous fascine, il faut reconnaître au 45ᵉ président américain qu'il rend bien en photo. A l'occasion de ses 78 ans ce vendredi, voici 78 photos pour démontrer tout le potentiel photogénique du candidat à la Maison-Blanche.

Si Donald Trump a pigé un truc, c'est le pouvoir d'une bonne photo. Au fil des années, le milliardaire s'est construit une silhouette iconique. Cette iconographie qui le rend si reconnaissable; la mèche jaune fluo frivole, l'éternelle cravate rouge vif, ce visage expressif à la peau orangée texture de pamplemousse. Bref, un pur régal pour tous les photographes qui l'immortalisent depuis les années 70.

L’article