International
Russie

Une Russe donne 30 euros à l'Ukraine et risque 20 ans de prison

Une Russe donne 30 euros à l'Ukraine et risque 20 ans de prison
Faire un don peut coûter cher aux citoyens russes. Cette femme a fait les frais de sa générosité.image: tass/twitter

Une Russe donne 30 euros à l'Ukraine et risque 20 ans de prison

En Russie, les plus petits délits suffisent pour être arrêté. Une femme vient d'être emmenée à la tristement célèbre prison moscovite de Lefortovo pour avoir versé 30 euros à l'Ukraine.
16.03.2023, 19:1508.05.2023, 10:35
Plus de «International»
Un article de
t-online

Dans la ville russe de Khabarovsk, des agents du service de renseignement, le FSB, ont arrêté une femme parce qu'elle aurait fait don de 30 euros à une organisation caritative. C'est ce que rapporte l'avocat russe Kaloy Achilgow sur Twitter, où il a partagé une vidéo de l'arrestation.

Un don délictueux

Selon le FSB, la femme aurait fait don de cet argent à l'armée ukrainienne. Le service de renseignement intérieur a porté plainte contre la femme pour haute trahison, rapporte l'organe du Kremlin Interfax.

Elle risquerait une peine allant jusqu'à 20 ans de prison. L'accusée a d'abord été transférée au centre local du FSB à Khabarovsk, puis à la tristement célèbre prison de Lefortovo à Moscou, selon l'avocat Kaloy Akhilgov. L'un de ses collègues est chargé de la défense sur le plan juridique.

Selon le journal indépendant russe The Moscow Times, de telles arrestations ont lieu presque quotidiennement partout en Russie. Le journal voit un lien avec un discours du chef du Kremlin à l'occasion de l'anniversaire de l'invasion de l'Ukraine le 24 février. Dans ce discours, Poutine a appelé les services de sécurité du pays à agir plus durement contre les aspirations «séparatistes et anti-étatiques».

Elle critique la guerre et se fait virer d'un bus
Video: watson
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
La Bibliothèque nationale de France possède des livres empoisonnés
La Bibliothèque nationale de France a mis en quarantaine quatre livres du XIXe siècle contenant de l'arsenic pour éviter tout risque lié à ce produit toxique.

La Bibliothèque nationale de France a indiqué jeudi avoir mis en quarantaine quatre livres du XIXe siècle décorés à l'arsenic, pour éviter tout risque face à ce produit toxique. Les ouvrages concernés étaient rarement sortis de leur rayon.

L’article