en partie ensoleillé
DE | FR
International
Russie

Plus extrême que Poutine, Igor Girkin dérange Moscou

Igor Girkin: ce prorusse plus extrême que Poutine qui dérange Moscou

Fervent nationaliste et critique du Kremlin, cet ex des Renseignements a été arrêté par les autorités de Crimée. Qu'est-ce qui se cache derrière cette affaire?
15.08.2022, 20:3317.08.2022, 12:36
Igor Girkin: le Russe appelle à une action militaire plus résolue.
Igor Girkin: le Russe appelle à une action militaire plus résolue. bild: imago
Un article de
t-online

Pendant des mois, l'ancien leader séparatiste Igor Girkin a traîné le régime russe dans la boue à travers ses publications: le commandement militaire est trop «incompétent» et l'invasion de l'Ukraine est pleine «d'erreurs tactiques».

Mais le silence pourrait, désormais, s'installer autour de cet extrémiste de droite. Il aurait été arrêté par les autorités russes en Crimée. C'est ce qu'écrit entre autres le journal ukrainien The Kyiv independent. Aleksandr Zhuchkovskiy, un proche du séparatiste, a également confirmé cette information.

Selon ce dernier, Girkin aurait tenté de se rendre sur le front ukrainien avec un faux passeport afin d'y combattre. Mais les autorités de Crimée l'auraient arrêté. Le leader a, en revanche, nié son arrestation, selon le journaliste d'investigation Christo Grozev.

Dans un post sur le réseau russe VK, Igor Girkin a fait savoir qu'il ne participait certes pas encore à la guerre, mais qu'il le ferait «tôt ou tard», selon Christo Grozev. On ne sait pas si c'est vraiment le séparatiste qui est à l'origine de ce post ou un compagnon d'armes qui utilise actuellement son compte.

Qui est Igor Girkin?

Igor Girkin – dont le nom de guerre est «Strelkow» (tireur) – ne s'est pas contenté de lutter sur le front rhétorique pour sa vision d'un grand empire russe. L'ex-agent du service de renseignement intérieur FSB est considéré par beaucoup, en Russie, comme un héros pour son engagement dans le conflit au Donbass en 2014.

Au printemps 2014, Igor Girkin est apparu en armes en Crimée lors de l'annexion par la Russie de ce territoire. «On ne sait pas très bien s'il était alors à la retraite ou encore actif en tant qu'officier de renseignement», explique le correspondant de la NZZ dans un podcast.

Ce qui est certain, c'est que, par la suite, il a joué un rôle central dans l'annexion de la Crimée, puis a poursuivi sa route dans le Donbass, où il a brièvement participé à la prise de la ville ukrainienne de Sloviansk avec un groupe de volontaires. Dans l'autoproclamée «République populaire de Donetsk», Igor Girkin est ensuite devenu «ministre de la Défense». En tant que tel, il a parfois dirigé l'insurrection militaire contre Kiev dans l'est de l'Ukraine.

Criminel de guerre présumé

On lui attribue, en outre, un rôle déterminant dans la destruction de l'avion MH17, qui a coûté la vie à 298 personnes. L'avion de la Malaysia Airlines, qui reliait Amsterdam à Kuala Lumpur, avait été abattu en juillet 2014 au-dessus d'une zone déjà disputée à l'époque dans l'est de l'Ukraine. Des experts internationaux et des enquêteurs avaient établi que ce dernier avait été abattu par un missile sol-air russe de type Buk. Moscou nie toute implication.

Selon l'équipe internationale d'enquêteurs, l'officier d'alors était l'une des principales figures de contact avec l'armée et les services secrets russes. Dans le cadre d'un procès mené à Amsterdam, il est l'un des quatre rebelles prorusses accusés de meurtre. Tous sont en fuite et nient les accusations.

Porte-parole des nationalistes russes

Igor Girkin s'est, ensuite, installé à Moscou et a fondé un mouvement qui a pour base les revendications impérialistes russes. Cet homme de 51 ans est considéré comme un partisan de la ligne dure et un porte-parole nationaliste influent en Russie. En 2014 déjà, il avait critiqué le président Vladimir Poutine pour ne pas être allé plus loin après l'annexion de la Crimée. Depuis des années, il appelle à une guerre contre l'Ukraine.

Attaques contre l'entourage de Poutine

L'arrestation d'Igor Girkin marquerait une nouvelle étape dans l'escalade entre le Kremlin et son critique le plus virulent au sein de la droite nationaliste russe. L'homme, depuis des semaines, s'en prend sans relâche dans les médias sociaux à la direction de l'armée russe, qu'il juge «incompétente» et qui devrait faire beaucoup plus pour une victoire russe.

Il a ainsi attaqué directement et à plusieurs reprises le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou. C'est lui qui serait responsable du fait que la guerre en Ukraine se déroule si mal pour la Russie, notamment parce qu'il est corrompu et ne s'intéresse qu'aux médias et à l'argent, rapporte la NZZ.

Il y a quelques jours seulement, Igor Girkin écrivait: «L'échec de la stratégie militaire russe est évident». Pour améliorer la situation de la Russie, il a trois propositions:

  • «Fusiller le Politburo au complet.»
  • «Peindre le Kremlin en bleu et jaune.»
  • «Se replier sur Moscou et Stalingrad pour stopper l'ennemi dans sa progression.»

Le fait qu'il ait pu s'en tirer sans être inquiété pendant des mois par de telles tirades a surpris de nombreux observateurs. Une explication possible? D'abord Igor Girkin n'a pas un grand très grand poids politique pure, selon la NZZ. Par contre, il s'est mis en scène avec succès comme un «héros du peuple» dont le Kremlin ne peut pas se distancer sans nécessité.

Maintenant que la guerre d'agression russe à grande échelle contre l'Ukraine est en cours, Igor Girkin ne cesse de réclamer une mobilisation dans le pays et de mettre en garde contre une défaite militaire de Moscou. Il était considéré comme l'un des rares, en Russie, à pouvoir exprimer ouvertement des critiques à l'encontre du Kremlin.

Mais même le partisan de la ligne dure Girkin pourrait désormais avoir dépassé les limites pour le Kremlin.

    (t-online,lib )

    Pour l'instant, le régime de Poutine s'en fiche de mes vidéos YouTube»

    Video: watson
    0 Commentaires
    Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
    Le désespoir de Poutine grandit
    L'Ukraine est le théâtre d'une guerre d'usure sanglante, avec des pertes massives pour les deux côtés. Combien de temps Poutine peut-il encore poursuivre le conflit? Analyse.

    Il a combattu en Ukraine, mais il doit être exécuté par un peloton d'exécution. Selon l'organisation de défense des droits de l'homme Gulagu, Viktor Sevalnev a purgé une peine de quatre ans de prison en Russie pour blessures corporelles et s'est ensuite apparemment porté volontaire pour le front en Ukraine.

    L’article