DE | FR
Trois chasseurs MiG-31 des forces aériennes russes, sur la base aérienne de Tchkalovsk dans la région de Kaliningrad.
Trois chasseurs MiG-31 des forces aériennes russes, sur la base aérienne de Tchkalovsk dans la région de Kaliningrad.Image: Keystone

La Russie déploie des missiles hypersoniques à Kaliningrad

Ces «mesures stratégiques de dissuasion» interviennent sur fond de bras de fer entre l'Union européenne et Moscou, sur cette enclave située sur la Baltique.
18.08.2022, 16:2119.08.2022, 17:41

La Russie a annoncé avoir déployé jeudi 18 août des avions équipés de missiles hypersoniques dernier cri à Kaliningrad. Cette enclave russe entourée de pays de l'Organisation du traité de l'Atlantique nord (Otan) fait l'objet de vives tensions, en plein conflit en Ukraine.

Des armes «invincibles» selon Poutine

Le ministère russe de la Défense a déclaré dans un communiqué:

«Dans le cadre de la mise en place de mesures stratégiques de dissuasion supplémentaire, trois MiG-31 avec des missiles hypersoniques Kinjal ont été redéployés sur l'aérodrome de Tchkalovsk, dans la région de Kaliningrad.»

Il ajoute:

«Les trois appareils formeront une unité de combat opérationnelle 24h sur 24»

Les missiles balistiques hypersoniques «Kinjal» («poignard», en russe) et ceux de croisière «Zircon», appartiennent à une famille de nouvelles armes mises au point par la Russie, que Vladimir Poutine qualifie d'«invincibles». Elles seraient en effet censées pouvoir échapper aux systèmes de défense adverses.

La Russie a plusieurs fois annoncé avoir utilisé des missiles hypersoniques en conditions réelles, dans le cadre de l'offensive de grande ampleur qu'elle mène depuis février en Ukraine.

Un bras de fer

Le déploiement de ces missiles à Kaliningrad, un territoire déjà très militarisé, intervient sur fond de bras de fer entre l'Union européenne et Moscou ces dernières semaines, sur cette enclave située sur la Baltique.

En application des sanctions de l'Union européenne (UE), la Lituanie avait cessé, en juin dernier, d'autoriser le transit par son territoire de certaines marchandises en direction de Kaliningrad. Mais après des protestations et des menaces de Moscou, l'Union européenne a fini par demander à Vilnius d'autoriser le transit par rail de biens russes, hors matériel militaire.

Coincé entre la Pologne et la Lituanie, le territoire de Kaliningrad est largement approvisionné par voie ferroviaire à partir de la Russie continentale. (sda/ats/afp)

Les derniers résistants quittent Azovstal

1 / 8
Les derniers résistants quittent Azovstal
source: sda
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Ce chien robot bizarre ne va pas aider la Russie à gagner en Ukraine

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
UE: les conditions d'entrée des Russes durcies ++ Zelensky demande l'adhésion à l'Otan
Suivez les dernières informations sur la guerre en Ukraine et ses implications en Suisse et dans le monde dans ce direct. 👇
L’article