International
Sciences

David MacMillan et Benjamin List reçoivent le prix Nobel de chimie

Le Nobel de chimie va à un outil de fabrication de molécules durable

Le Nobel de chimie a été décerné mercredi à l'Allemand Benjamin List et l'Américain David MacMillan, tous deux âgés de 53 ans. Ensemble, ils ont mis au point un nouveau type de catalyseurs révolutionnaire.
06.10.2021, 13:2306.10.2021, 17:47
Plus de «International»

Benjamin List et David MacMillan ont tous deux été récompensés pour avoir développé un outil de construction des molécules qui a permis de rendre la chimie plus propre et d'améliorer la recherche pharmaceutique.

Les chercheurs, tous deux âgés de 53 ans, ont été récompensés pour avoir mis au point en 2000 la catalyse asymétrique, un nouveau type de catalyseurs révolutionnaire qui s'est développé «à une vitesse prodigieuse» depuis, a expliqué le jury Nobel.

Utilisation de «petites molécules organiques»

Les catalyseurs - des substances qui contrôlent et accélèrent les réactions chimiques, sans pour autant faire partie du produit final - sont des outils fondamentaux pour les chimistes. Mais les chercheurs ont longtemps cru qu'il n'y avait, en principe, que deux types de catalyseurs disponibles: les métaux et les enzymes.

Indépendamment l'un de l'autre, List et MacMillan ont mis au point une troisième façon, en utilisant «de petites molécules organiques» comme la proline, a souligné le jury. Contrairement aux métaux et aux enzymes, la proline est un outil «rêvé» pour les chimistes: c'est une molécule très simple, bon marché et respectueuse de l'environnement.

«Un moment très spécial»

«C'est une immense surprise», a réagi le lauréat allemand, joint par téléphone par la fondation Nobel.

«J'ai cru que quelqu'un me faisait une blague. Je prenais mon petit déjeuner avec ma femme. D'habitude, elle me dit 'regarde ton téléphone si quelqu'un appelle de Suède', mais aujourd'hui, elle n'a pas fait la plaisanterie», a raconté le chercheur de l'Institut Max-Planck, basé dans la Ruhr.

«Et quand la Suède apparaît effectivement sur le téléphone (...) c'est un moment très spécial que je n'oublierai jamais»
Benjamin List, Prix Nobel de chimie

La médecine avait ouvert le bal des Nobel lundi, en sacrant les Américains David Julius et Ardem Patapoutian, dont les travaux sur le toucher et les récepteurs nerveux ont ouvert la voie pour combattre les douleurs chroniques.

En pleine alarme sur le réchauffement planétaire, le Nobel de physique a, lui, sacré mardi deux vieux experts du réchauffement, l'Américano-japonais Syukuro Manabe et l'Allemand Klaus Hasselmann, ainsi que l'Italien Giorgio Parisi, théoricien italien des phénomènes désordonnés, dont la météorologie fait partie. (ats)

Ils s'endorment au musée
1 / 8
Ils s'endorment au musée
source: https://stefandraschan.com/ / https://stefandraschan.com/
partager sur Facebookpartager sur X
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le père de Lina sort du silence: «Au fond de moi je me doute bien...»
Sept mois après la disparition de sa fille, le père de Lina prend la parole dans un quotidien alsacien. Il y raconte leur complicité, mais aussi la relation parfois compliquée avec sa fille, qu'il n'avait pas vue depuis 2022. L'adolescente s'est volatilisée le 23 septembre 2023.

On n'avait encore jamais entendu le père de Lina. Olivier Delsarte était resté dans l'ombre depuis la disparition le 23 septembre 2023 de la jeune fille. Sept mois jour pour jour après, le chauffeur routier de 49 ans a accordé un entretien au journal Dernières Nouvelles d'Alsace (DNA).

L’article