DE | FR
Image: twitter

Des archéologues cassent un œuf de poule vieux de 1000 ans (oups)

Un oeuf millénaire a été trouvé intact lors de fouilles archéologiques en Israël. Une découverte rare, qui s'est malheureusement terminée avec la casse de l'objet.
15.06.2021, 10:5816.06.2021, 17:25

Un chantier de construction à Yavné (Israël) a permis à des archéologues de déterrer un œuf datant d’environ 1000 ans. L’objet était parfaitement préservé, car enterré dans une fosse depuis l’époque byzantine. Il a, cependant, été fissuré lors de sa sortie de terre, mais les scientifiques ont pu réparer les dommages en laboratoire.

«L’œuf avait une petite fissure dans le fond donc la plupart du contenu s’en était échappé. Il ne restait qu’une partie du jaune, qui a été préservée pour des analyses ADN futures.»
Lee Perry Gal, archéologue, experte en volaille.geo

Une découverte rare

L’œuf était enterré dans une cavité de 1,20 m pour une largeur de 80 cm, servant à l’époque de fosse d’aisance. À l’abri de l’humidité et de l’oxygène, l’objet ne s’était pas abîmé avec le temps.

Le trou était également rempli de «déchets humains mous qui ont préservé l’œuf», a analysé la directrice des fouilles de l’Israel Antiquities Authority, Alla Nagorsky. Ce type de découverte est particulièrement rare. (jch)

Le premier café à chats de Suisse a ouvert à Zurich 😍

1 / 9
Le premier café à chats de Suisse a ouvert à Zurich 😍
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Révolte en Iran: ces femmes criblées de balles dont on découvre le visage
Ghazaleh Chalabi, Hadis Najaf, Hananeh Kian. Depuis le début de la révolte iranienne, les réseaux sociaux ressemblent à un tombeau ouvert: après neuf jours de manifestations, et la mort de Mahsa Amini, 54 jeunes femmes auraient déjà perdu la vie. La sauvage répression de la «police des mœurs» a, désormais, plusieurs visages.

Ghazaleh Chalabi, Hadis Najaf, Hananeh Kian. Un seul combat, plusieurs visages. Il y a neuf jours, la population iranienne s'est littéralement soulevée à la mort de Mahsa Amini, cette jeune femme arrêtée mi-septembre pour «port de vêtements inappropriés». Des manifestations, menées principalement par les femmes, ont éclaté dans tout le pays. Dans les rues, mais également sur les réseaux sociaux. Un mouvement de protestation qui fait de dramatiques ravages. Chiffres officiels? 41 décès. Chiffres de l'ONG Iran Human Rights, basée à Oslo? 54.

L’article