International
Serbie

Serbie: treize barons de la drogue présumés ont été arrêtés

Treize barons de la drogue présumés ont été arrêtés en Serbie

Les hommes sont soupçonnés d'être responsables du Cartel des Balkans, ayant expédié en Europe de nombreux chargements de cocaïne en provenance d'Amérique du sud.
11.05.2023, 23:0812.05.2023, 07:59
Plus de «International»

L'opération a été réalisée à travers la Serbie, en coopération avec les agences européennes Europol et Eurojust. Elle a permis le démantèlement de «la principale organisation criminelle de trafic de drogues dans les Balkans», selon un communiqué du ministère de l'Intérieur.

Les personnes arrêtées, deux responsables et onze chefs de gangs du cartel, sont parmi les principaux trafiquants de drogue des Balkans, selon le ministère.

«On estime que le cartel est responsable de l'expédition en Europe de multiples chargements de cocaïne en provenance de Colombie, du Brésil, de l'Equateur, mais aussi de l'Afrique de l'ouest»
Ninoslav Cmolic, un officier de police cité dans le communiqué.

Sept tonnes de cocaïne saisies en 2020

L'opération s'est déroulée dans plusieurs villes de Serbie et dans une vingtaine d'endroits où de fortes sommes d'argent et des armes ont pu être saisies, selon la police.

Ces barons de la drogue présumés sont impliqués dans le trafic d'au moins sept tonnes de cocaïne saisies en 2020 sur l'île néerlandaise d'Aruba, en Belgique et aux Pays-Bas, a précisé l'officier de police.

La Serbie fait partie de la route dite «des Balkans», utilisée par des groupes criminels pour le trafic de drogue, d'armes et de personnes à destination de l'Europe de l'Ouest.

La Croatie également concernée

En Croatie voisine, huit personnes ont été inculpées en avril pour un trafic de cocaïne en provenance d'Amérique du Sud d'une valeur de 16 millions d'euros et à destination de plusieurs pays européens.

Les médias croates ont indiqué que ces personnes étaient soupçonnées de faire partie de la branche croate du «réseau de cocaïne» lié à l'ancien narcotrafiquant Darko Saric, qui est en prison en Serbie. (ag/ats)

La guerre en Ukraine dans l'œil d'Alexander Chekmenev
1 / 25
La guerre en Ukraine dans l'œil d'Alexander Chekmenev
Faces of war pour le New York Times.
source: alexander chekmenev
partager sur Facebookpartager sur X
Ce soldat russe risque sa vie pour être prisonnier
Video: watson
2 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2
Il a fait (vraiment) très chaud en Europe en 2023
Les jours de «stress thermique extrême» se multiplient en Europe. L'année dernière, ils ont connu un record.

L'Europe a connu en 2023 un nombre record de jours de «stress thermique extrême», ont indiqué l'observatoire européen Copernicus et de l'OMM lundi. Le «stress thermique extrême» correspond à une température ressentie dépassant l'équivalent de 46 degrés celsius.

L’article