DE | FR

Le nouvel outil anti pédocriminalité d'Apple est accusé d'espionnage

Image: Keystone
Deux géants de la Silicon Valley, Epic Games et Whatsapp, s'inquiètent du nouvel outil de surveillance créé par Apple pour sa lutte contre la pédophilie.
10.08.2021, 12:5810.08.2021, 16:27

La firme de Cupertino se retrouve sous les feux des critiques de la part de ses concurrents, concernant son système de surveillance d'images transitant vers iCloud.

«Apple a construit et exploité un système de surveillance qui pourrait être très facilement utilisé par un gouvernement, pour l'analyse du contenu et de recherches à titre privé»
Tim Sweeney, le PDG d'Epic Games

La semaine dernière, Apple avait annoncé avoir développé un nouveau logiciel capable de détecter des images à caractère pédopornographique.

La confidentialité au coeur des inquiétudes

Bien que la démarche d'Apple soit louable, c'est la défense de la vie privée qui inquiète principalement d'autres acteurs de la technologie. Le PDG de Whatsapp, Will Cathcart, a indiqué avec fermeté que le service de messagerie n'utiliserait pas l'outil de la société au logo à la pomme:

Le dirigeant ajoute qu'il s’inquiète également de l’exploitation de ces informations en Chine ou dans d’autres pays, ainsi que par des sociétés de logiciels espions. (jch)

Ils innovent pour lutter contre la précarité menstruelle

Plus d'articles «Actu»

Les inondations à New York créent des torrents dans le métro

Link zum Artikel

Crise des opiacés: 1,1 milliard et ils échappent au procès

Link zum Artikel

Aux Etats-Unis, ce champion de bouffe avale 76 hot-dogs en 10 minutes

Link zum Artikel

Un premier cas suspect de variant Omicron détecté en Allemagne

Link zum Artikel
Instagram supprime des photos de Madonna, la star entre en guerre
Madonna est en colère. La chanteuse de 63 ans a publié jeudi des photos dénudées. Instagram a trouvé que c'était un peu trop. La publication a été entièrement supprimée. Aujourd'hui, la chanteuse contre-attaque.

C'était une déclaration de guerre: Madonna a provoqué, jeudi, Instagram avec une série de photos suggestives. La star laisse apparaître un mamelon. Ceux qui ont suivi les discussions autour du hashtag #FreeNipples savaient ce qui allait se passer immédiatement: le réseau social a immédiatement supprimé les dix photos en question.

L’article