DE | FR

Avoir ses règles: trop cher pour un tiers des étudiantes en France

Les tampons et autres protections hygiéniques sont un luxe pour un grand nombre d'étudiantes françaises
Les tampons et autres protections hygiéniques sont un luxe pour un grand nombre d'étudiantes françaisesImage: Getty images
De nombreuses jeunes Françaises seraient obligées de fabriquer leurs propres protections hygiéniques, selon une étude.
09.02.2021, 16:2910.03.2021, 15:12

Le constat est à la fois étonnant et inquiétant, surtout en 2021. Selon une étude de la Fédération des associations générales étudiantes, en France, plus d'un tiers des personnes interrogées n'arrive pas à s'offrir des protections hygiéniques, faute de moyens.

6500 étudiantes et étudiants ont participé à cette étude, majoritairement des femmes, mais également des personnes non binaires ou des hommes transgenres, qui peuvent avoir leurs règles.

Les personnes interrogées ont révélé à quel point leur vie était affectée par cette précarité, comme en démontre ces nombreux témoignages, relatés par le Nouvel Observateur:

«Je mangerais à ma faim»
«Payer le loyer ou la fac sans être angoissée à chaque fin de mois»
«J'ai déjà renoncé à un rendez-vous médical lié à mes menstruations pour des raisons financières»
«J'ai déjà manqué le travail ou les cours par peur des fuites et que les règles soient vues»

Cette précarité menstruelle pèse autant sur la santé physique que mentale des personnes interrogées. De quoi remettre sur la table les dispositifs de distribution gratuite des protections hygiéniques dans les universités et les résidences étudiantes.

À la mi-janvier, la région Ile-de-France a annoncé vouloir en mettre en place dans une trentaine d'établissements. Et en décembre dernier, lors d'une interview sur le média Brut, Emmanuel Macron s'est également exprimé sur cette problématique, en promettant d'investir plus de 5 millions d'euros contre cette précarité.

Etes-vous touchés par cette problématique? Connaissez-vous des gens qui le sont? Commentez, partagez et réagissez!

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Affaire Damien Abad: le parquet n'ouvre pas d'enquête «en l'état»
La justice française ne va pas ouvrir d'enquête sur le nouveau ministre de Macron. Le média en ligne Mediapart avait diffusé le témoignage de deux femmes accusant le ministre des Solidarités de l'Autonomie et des Personnes handicapées de les avoir violées.

Le parquet de Paris a indiqué, mercredi, qu'il n'ouvrait pas d'enquête préliminaire «en l'état» sur les accusations de violences sexuelles visant le nouveau ministre français des Solidarités Damien Abad. Il a estimé ne pas disposer «d'élément permettant d'identifier la victime des faits dénoncés».

L’article