DE | FR
Jeux olympiques

Aux JO de Tokyo, on reçoit des préservatifs avec l'interdiction de se toucher

Pour sensibiliser le public à la maladie du SIDA, les organisateurs des Jeux olympiques (JO) de Tokyo prévoient de distribuer 150 000 préservatifs aux athlètes. Dans le même temps, il leur est ordonné de respecter les règles de distanciation sociale.
14.06.2021, 17:2614.06.2021, 18:16

Un grand nombre de préservatifs ont été distribués aux Jeux olympiques depuis ceux de Séoul en 1988. Il s'agit d'une action symbole ayant pour but de sensibiliser au virus de l'immunodéficience humaine (VIH) et à la maladie du syndrome d'immunodéficience acquise (SIDA). Cette année encore, les organisateurs ont déclaré que le Comité international olympique maintenait le mouvement. Sauf que quelque chose ne colle pas.

Les athlètes à qui seront destinés ces préservatifs sont également invités à garder leurs distances les uns des autres, coûte que coûte. Une mesure fixée par le Comité international olympique afin de lutter contre la propagation du coronavirus, priorité absolue durant l'événement. Mais alors comment faire?

Une solution toute trouvée a alors été proposée: ramener les préservatifs chez soi, loin de la ville olympique, plutôt que de les utiliser sur place, comme l'a expliqué l'un des organisateurs au journal en ligne Reuters: «Les préservatifs distribués n'ont jamais été destinés à être utilisés au sein même des JO. Ils permettent surtout aux sportifs de les ramener dans leur pays d'origine afin de sensibiliser leur entourage et les gens qui les suivent aux problèmes du VIH et du SIDA.»

(mndl)

Voici ce que revendiquent ceux qui ne veulent pas que les Jeux aient lieu👇

Le premier café à chats de Suisse a ouvert à Zurich 😍

1 / 9
Le premier café à chats de Suisse a ouvert à Zurich 😍
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

World of watson: la drague en français ou en schwyzerdütsch

Video: watson

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Argentine: une micro-algue suspectée de tuer des baleines
Une triste nouvelle, alors que des scientifiques venaient de célébrer une présence record de cétacés dans cette région du monde, depuis 50 ans.

Les morts en série de baleines australes ces derniers jours dans le sud de l'Argentine inquiètent les scientifiques. La prolifération d'une micro-algue pourrait être en cause.

L’article