DE | FR

Pierre Menès accusé (en plus) d'avoir proféré des insultes racistes

Le journaliste sportif, décrié depuis plusieurs jours à cause de son comportement envers les femmes, vient d'être à nouveau mis en cause par une actrice française.
05.04.2021, 12:4505.04.2021, 16:58

L'actrice Alice Belaïdi, connue notamment pour avoir joué dans plusieurs séries Canal+ (WorkingGirls, Hippocrate) en plus de ses nombreux films, a rejoint, ce lundi, les femmes qui dénoncent le comportement déplacé du journaliste sportif Pierre Ménès.

Invitée sur le plateau d'Europe1, elle a affirmé avoir été traitée de «sale bougnoule» et de «salope» par l'individu. Elle a également exprimé son soulagement envers la libération de la parole, conséquence directe du mouvement #metoo.

«Heureusement que la parole est enfin libérée pour nous les femmes et que ces mecs-là tombent. Ça suffit. #MeToo, ça ne peut que nous toucher, hommes et femmes. Beaucoup de mes potes hommes sont contents que ça sorte aussi parce qu’ils en ont marre d’être associés à ces mecs-là.»
Alice Belaïdi

Il y a deux semaines, Pierre Ménès avait été mis en cause après la diffusion du documentaire Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste, dans les scènes coupées duquel il assume ses dérapages verbaux. Il avait ensuite présenté ses excuses dans Touche pas à mon poste, puis sur Twitter, avant d'être suspendu par son employeur, Canal+. (ade)

Plus d'articles «International»

50°C à l'ombre au Canada, la faute à un «dôme de chaleur». Explications

Link zum Artikel

Détournés, abattus, sabotés, les avions sont de vraies armes politiques

Link zum Artikel

Non-vacciné? Préparez vos narines pour visiter la France cet été

Link zum Artikel

L'Italie a-t-elle un (gros) problème avec ses infrastructures?

Link zum Artikel

Israël se sent menacé par le variant Delta

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
Voici des aurores boréales comme vous n'en avez jamais vu
Un skieur a réussi à capturer des aurores boréales spectaculaires au nord de la Finlande.

Jari Romppainen a filmé les images à Ranua, une municipalité du nord de la Finlande, en Laponie. Selon le site de l'office de tourisme national de la Finlande, les aurores boréales sont visibles environ 200 nuits par an depuis la Laponie.

L’article