DE | FR

Joe Biden a rencontré Parmelin et Cassis à Genève

Image: sda
Le chef d'Etat américain s'est entretenu mardi après-midi avec Guy Paremlin et Ignazio Cassis. Pour le président de la Confédération, cette rencontre «représente une chance».
15.06.2021, 16:4215.06.2021, 22:59

Peu après son arrivée à Genève, le chef d'Etat américain a rencontré les conseillers fédéraux Guy Parmelin et Ignazio Cassis. La rencontre, qui a eu lieu à l'hôtel Intercontinental, a duré environ une heure.

«La Suisse est convaincue qu'un dialogue constructif s'impose entre les grandes puissances», a déclaré le président de la Confédération à l'issue des discussions. «Nous espérons que les Etats-Unis et la Russie obtiendront des avancées demain», a-t-il ajouté.

«Cette rencontre représente une chance d’infuser un peu d’espoir dans la communauté internationale»
Guy Parmelin, président de la Confédération

Guy Parmelin a également rappelé à Joe Biden que la Suisse était disposée à conclure un accord commercial bilatéral avec les Etats-Unis. Cela permettrait aux deux pays de développer davantage leurs «relations économiques fructueuses».

Il y a quelques mois, Biden avait provoqué l'émoi en qualifiant la Suisse de «paradis fiscal». Les deux pays semblent s'être rabibochés sur ce volet. «Les mots de paradis ont été prononcés, mais pas fiscal», a affirmé son homologue.

L'Air Force One arrive à Genève

Le président américain, la première dame et le secrétaire d'Etat Antony Blinken sont arrivés en Suisse vers 16 heures. Guy Parmelin est venu les accueillir à la descente de l'avion. Les deux hommes se sont ensuite entretenus pendant quelques instants, avant de monter dans leurs voitures. A noter que personne ne portait le masque.

Joe Biden a atteri à Genève

Vidéo: watson

Mercredi, Joe Biden va rencontrer son homologue russe Vladimir Poutine. Cette rencontre est considérée comme la plus difficile de la tournée européenne de Biden. (ats/asi)

Le sommet Biden-Poutine à Genève

1 / 22
Le sommet Biden-Poutine à Genève
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Pourquoi les Etats-Unis prennent les menaces nucléaires de Poutine au sérieux
L'Occident, et surtout les Etats-Unis sont loin de négliger les menaces nucléaires de Vladimir Poutine. Et il y a une raison très particulière à cela.

A première vue, les référendums factices dans l'est de l'Ukraine et les menaces nucléaires de Vladimir Poutine n'ont peut-être pas grand-chose à voir les uns avec les autres. Pourtant, les deux choses sont étroitement liées, comme l'a souligné cette semaine Linda Thomas-Greenfield, la plus haute diplomate américaine, auprès des Nations unies.

L’article