faible pluie
DE | FR
International
Suisse

L'insatisfaction dans le couple est la plus basse à l'âge de 40 ans

Image
Image: Shutterstock

Vous êtes insatisfait dans votre couple? Ça s'explique (mais ça peut s'arranger)

La satisfaction que vous procure votre vie de couple évolue notamment en fonction de sa durée et de votre âge. Et il y a des moments où elle est particulièrement critique. Explications.
22.12.2021, 21:5023.12.2021, 06:13
Suivez-moi

Vous avez peut-être connu de grosses périodes de découragement par rapport à votre couple, parce qu'il ne vous donnait pas entière satisfaction. Eh bien, rassurez-vous: c'est tout à fait normal. C'est la science qui le dit - et en plus, on peut même prévoir ces fameuses «baisses de régime».

Une étude de l'université de Berne, publiée mardi dans la revue Psychological Bulletin, est parvenue à identifier différents stades typiques d'évolution de la satisfaction à l'égard de son partenaire. Parmi les facteurs importants à prendre en compte: la durée depuis laquelle vous êtes en couple et la période de vie dans laquelle vous vous trouvez.

Le pire moment d'insatisfaction?

C'est quoi alors, le moment où l'on risque d'être le plus insatisfait? Selon les trois chercheuses à l'origine de l'étude, la satisfaction dans son couple atteint son niveau le plus bas à l'âge de quarante ans, et après dix ans de vie de couple.

Ben oui, c'est ce qu'on appelle la crise de la quarantaine.

«Les résultats montrent pour la première fois que la crise de la quarantaine se reflète dans la satisfaction de la relation.»
Janina Larissa Bühler, première auteure de l'étude

La quarantaine est un passage critique pour les couples en raison de la «midlife crisis», note encore Janina Larissa Bühler. D'ailleurs, elle constate aussi que les couples avec enfants sont généralement moins satisfaits de leur relation que ceux qui n'en ont pas.

Les dix premières années sont les plus critiques

Des études précédentes ont déjà suggéré que la satisfaction dans les partenariats diminue considérablement après les premiers mois et les premières années de vie commune. C'est la fameuse thèse «Honeymoon is over» (en français: «La lune de miel est finie»), qui veut que fonder une famille et vivre ensemble longtemps sonne la fin de la période idyllique d'un couple.

L'étude bernoise semble confirmer cette hypothèse: la satisfaction atteint son point le plus bas après les dix premières années de partenariat.

Mais accrochez-vous!

Tout n'est pas perdu, et heureusement! «Les résultats montrent également que le point bas n'est que temporaire», rassure Janina Larissa Bühler. Même s'il ressort que le «creux des dix ans» est bien réel, il serait toutefois passager.

La satisfaction repart en effet à la hausse jusqu'aux vingt ans de vie commune. Ensuite, une nouvelle mais légère baisse se manifeste. Au-delà de 65 ans, une stabilisation «à un niveau relativement élevé» est observée.

Selon les chercheuses, cela confirme la tendance souvent mentionnée dans la littérature scientifique, qui veut que les personnes âgées aient une plus grande propension à préserver leurs relations de longue date.

Les gens sont généralement très satisfaits

Qui plus est, l'étude révèle que la satisfaction générale des sujets est relativement élevée: elle n'est jamais tombée en-dessous de 77% de la valeur maximale possible.

Selon Janina Larissa Bühler, les résultats de cette étude sont intéressants à plus d'un titre.

«Un partenariat épanouissant est une source importante de soutien, de bonheur et de sens dans la vie de nombreuses personnes»

La scientifique ajoute que ces résultats seront utiles pour stimuler de futures recherches, afin de développer davantage les programmes soutien pour les couples à différents stades de la vie.

L'équipe de Janina Larissa Bühler à l'Institut de psychologie de l'Université de Berne a analysé les résultats de 165 individuelles études sur le sujet. Les trois auteures ont collecté et évalué les données de plus de 165 000 personnes, âgées de 20 à 76 ans et des relations d'une durée comprise entre 3 mois et 46 ans, qui ont été interrogées à plusieurs reprises sur leur satisfaction à l'égard du partenariat. Les études proviennent de seize pays, principalement en Amérique du Nord et en Europe.

Ces chiens choisissent leur cadeaux de Noël et c'est magique

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Un froid polaire a traversé les Alpes et les Préalpes
Fidèle à sa réputation de «Sibérie de la Suisse», en Suisse romande, La Brévine (NE) a enregistré une température de -2,8°C vers 07h00 du matin, dimanche.

Dans les vallées des Préalpes et des Alpes, les températures sont descendues bien en dessous de zéro degré, ce dimanche.

L’article