DE | FR
Bild

Plus de 90 références de glaces rappelées pour des questions sanitaires

Panique à bord! En plein été, voilà que plusieurs marques de glaces sont rappelées en France. La raison? L'un des ingrédients pourrait être cancérigène. Certaines des marques sont également vendues en Suisse.



En France, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes a récemment lancé un appel aux consommateurs pour les mettres en garde au sujet de marques de glaces contenant un risque pour la santé, selon le site Vice. Motif: «teneur supérieure à la limite autorisée en oxyde d’éthylène, dans un ingrédient», peut-on lire sur le compte twitter gouvernemental du rappel de produits.

C’est quoi?

L'oxyde d'éthylène est classé comme substance cancérigène si elle est consommée à haute dose, explique La Voix du Nord. L'oxyde d’éthylène est un gaz de fumigation qui sert à désinfecter les produits et à traiter les aliments contre les bactéries.

Les consommateurs qui en auraient achetés sont priés de les jeter ou de les rapporter au magasin. Ceux qui en ont consommés sont invités à consulter un médecin aux premiers signes d’effets secondaires. Ambiance.

Près de 100 glaces seraient concernées, dont les marques Carrefour, Netto, mais également... Extrême, qui se trouve être vendue en Suisse. La gamme Vanille-Fraise, disponible à la Coop, figure dans la liste des produits incriminés.

Contactée, cette dernière n'avait pas eu vent de l'affaire française. Elle affirme ne pas être concernée par ce rappel et nous invite à prendre contact avec le fabricant, Froneri International. Ce dernier nous a répondu vendredi matin, par le biais de sa porte-parole: «Froneri Switzerland a eu connaissance d’un problème de conformité concernant un petit nombre de lots de gélifiants d'origine végétale, provenant de l’un de nos fournisseurs. Froneri Switzerland n’est pas concerné par ce problème.»

Encore quelques surdoués de l'Euro

1 / 7
Encore quelques surdoués de l'Euro
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Ce 14 juin, elles dénoncent le sexisme en politique

Plus d'article sur le thème «Société»

Contraception en Suisse, cette pilule qui enquiquine

Link zum Artikel

Peut-on être jeune, de droite et défendre la polygamie?

Link zum Artikel

Le Covid-19 a créé 48 000 nouveaux chômeurs et ce n'est pas fini

Link zum Artikel

L'arrestation d'un rappeur en Espagne provoque de vives tensions

Link zum Artikel

Priorité pour la France: lutter contre les violences conjugales

En 2020, 102 femmes sont mortes sous les coups de leurs conjoints, dans l'Hexagone. Pour lutter contre ces crimes, le ministre de l'Intérieur veut notamment que les plaintes soient traitées «avant toutes les autres».

«Un officier spécialisé dans les violences conjugales se trouvera dans chaque commissariat et chaque brigade de gendarmerie.» Voici ce que Gérald Darmanin a déclaré au journal Le Parisien ce lundi 2 août pour endiguer les violences conjugales.

En France, 102 femmes et 23 hommes ont perdu la vie en 2020 dans des circonstances de violences intra-familiales, selon le ministre de l'Intérieur. Lequel a ajouté que l'année dernière avait été plus préoccupante, notamment dû aux «deux …

Lire l’article
Link zum Artikel