DE | FR

C'est quoi ce remède de cheval prôné par les antivax?

L'ivermectine est un antiparasitaire utilisé en médecine humaine et vétérinaire depuis plus de trente ans.
L'ivermectine est un antiparasitaire utilisé en médecine humaine et vétérinaire depuis plus de trente ans.Image: AP
Les opposants au certificat Covid et les antivaccins considèrent l'ivermectine comme une alternative à la piqûre. Alors que les autorités mettent en garde contre son usage, les tentatives d'importations illégales augmentent en Suisse.
Diese Story ist auch auf Deutsch verfügbar. Zur Story
02.11.2021, 11:1402.11.2021, 12:34
christoph bernet / ch media

Il s'agirait du nouveau remède miracle pour prévenir et traiter le Covid-19: L'ivermectine, un antiparasitaire utilisé en médecine humaine et vétérinaire depuis plus de trente ans. Aux Etats-Unis, ce médicament suscite un intérêt croissant parmi les militants qui s’opposent aux vaccins.

Face à la forte augmentation de personnes tentant de l'obtenir sous de faux prétextes, les cabinets vétérinaires exigent désormais la preuve que les clients possèdent un cheval. En effet, des Américains n’ayant pas accès au traitement destiné aux humains se retournent vers la formule vétérinaire.

«Vous n'êtes pas des chevaux»

Ce phénomène a pris une telle ampleur que les autorités ont été forcées d'agir. «Vous n'êtes pas des chevaux. Vous n'êtes pas des vaches. Sérieusement. Arrêtez ça», a par exemple écrit l'administration nationale des médicaments sur Twitter.

L'ivermectine fait débat également en Europe. En Autriche, le chef du parti d'opposition FPÖ Herbert Kickl s'est prononcé en faveur d'une utilisation accrue de ce médicament dans le traitement du Covid-19.

Opposants à la loi Covid

La hype autour du prétendu remède miracle a également atteint la Suisse. Ces dernières semaines, une thèse circule dans les milieux vaccino-sceptiques et opposés à la loi Covid, qui sera votée le 28 novembre prochain: Les politiciens et les autorités empêcheraient la validation de l'ivermectine pour ne pas compromettre l'avancée de la campagne vaccinale.

Des personnalités publiques ayant pris position contre le certificat Covid font également la promotion du remède. L'un d'entre eux est l'économiste Martin Janssen. Avec Rahel Blocher, fille de l'ancien conseiller fédéral UDC, il s'engage dans la campagne référendaire avec l'association «Gesund und frei» («sain et libre» en français).

Sur Twitter, Martin Janssen accuse «les politiciens» de ne pas se préoccuper de la protection des unités de soins intensifs. Au lieu de cela, ils feraient «tout pour empêcher les gens de pouvoir se rétablir chez eux». Selon lui, cela expliquerait pourquoi des médicaments comme l'ivermectine ne peuvent être achetés en Suisse.

Importations illégales

En effet, l'ivermectine n'est pas autorisée en Suisse pour le traitement ou la prévention du Covid-19. Mais cela ne semble pas empêcher certains de vouloir s'en procurer. Comme l'a indiqué Swissmedic, l'Administration fédérale des douanes a découvert plusieurs envois illégaux de médicaments lors de contrôles effectués ces dernières semaines:

«Il s'agit d'importations illégales de médicaments contre les vers et autres parasites contenant le principe actif de l'ivermectine»
Swissmedic

Le principe actif, l'ivermectine, est utilisée en médecine humaine pour les maladies parasitaires telles que la gale et, depuis peu, la rosacée. Rudolf Hauri, président de l'Association des médecins cantonaux, est clair: «Il n'y a pas de base sérieuse pour prouver l'efficacité dans le traitement du Covid-19». Il déconseille fortement de l'utiliser sans l'avis d'un médecin: «Cela peut être extrêmement dangereux pour la santé».

Manifestation autorisée contre les mesures Covid à Berne

1 / 13
Manifestation autorisée contre les mesures Covid à Berne
source: sda / peter schneider
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Les jeunes face à l'extension du certificat Covid

Plus d'articles sur le certificat Covid, par ici!

Tant d'arnaqueurs aimeraient vous vendre un faux certificat Covid

Link zum Artikel

Sans certificat Covid, les billets ne seront pas remboursés

Link zum Artikel

La gauche (aussi) en a marre du certificat Covid. Va-t-il bientôt disparaître?

Link zum Artikel

8 questions sur le nouveau certificat Covid pour les personnes guéries

Link zum Artikel

Le certificat Covid bientôt obligatoire pour entrer au Palais fédéral

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
Recommandations de sécurité pour les vacancières: le Costa Rica s'excuse
S'habiller comme les autochtones, ne pas se déplacer seules la nuit ou adopter un comportement amical: des recommandations adressées à toutes les touristes créent la polémique au Costa Rica.

Le gouvernement du Costa Rica s'est excusé pour des recommandations de sécurité controversées adressées aux voyageuses étrangères, contenues dans un guide du ministère du tourisme s'adressant à toutes les femmes. Il y était notamment conseillé de:

L’article