DE | FR

3 questions sur cet accord climatique signé entre la Suisse et le Sénégal

epa09325234 Swiss Federal Councillor Simonetta Sommaruga (R) and Abdou Karim Sall, Senegalese Minister for Environment and Sustainable Development sign a bilateral climate protection agreement under Article 6 of the Paris Agreement during a working visit of a Swiss delegation in Dakar, Senegal, 06 July 2021. Swiss Federal Councillor Simonetta Sommaruga is on an official visit to Senegal and Ghana from 05 to 09 July during which she will have bilateral meeting and discussions focusing on climate protection.  EPA/ANTHONY ANEX

Simonetta Sommaruga et Abdou Karim Sall, ministre sénégalais de l'Environnement et du Développement, signent un accord bilatéral sur la protection du climat. Image: sda

Simonetta Sommaruga, la ministre suisse de l'Environnement a signé un accord sur le climat avec le Sénégal. Ce dernier servira de base pour de futures discussions sur le climat à l'international.



La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga a signé, mardi, à Dakar, un accord sur le climat avec le Sénégal. Il s'agit du troisième accord de compensation des émissions de CO2 dans le cadre de l'Accord de Paris. Les autres pays avec lesquels la Suisse a des accords similaires:

A quoi servent ces accords?

Ces traités permettent à la Confédération de compenser les émissions de CO2 en finançant des projets dans les Etats partenaires.

«C'est un grand plaisir de célébrer la signature de cet accord», a déclaré la ministre de l'Environnement. Et d'ajouter que le Sénégal et la Suisse sont désormais conjointement à la pointe en ce qui concerne le développement de nouvelles normes pour les traités bilatéraux dans le cadre de l'Accord de Paris.

Malgré tout, la Confédération continuera à s'engager aussi en faveur de la réduction des émissions de CO2 en Suisse. «Le climat ne connaît pas de frontières», a déclaré Sommaruga.

Pratiquement où iront les investissements suisses?

Ils serviront à installer au Sénégal des usines de biogaz dans les fermes, ce qui permettra de réduire la consommation de bois de chauffage et de charbon de bois.

Le Sénégal est durement touché par les changements climatiques, a indiqué Abdou Karim Sall, le ministre sénégalais de l'Environnement. Le pays mise sur les énergies renouvelables et a construit le plus grand parc éolien d'Afrique de l'Ouest.

Le Sénégal, un objectif prioritaire pour la Suisse

En dehors de cet accord sur le climat, le Sénégal est l'un des pays prioritaires dans la stratégie pour l'Afrique subsaharienne 2021-2024 du Conseil fédéral. La Suisse compte davantage développer le partenariat existant, notamment dans les domaines de la durabilité et de la numérisation.

En quoi ces accords sont-ils un modèle?

Jusqu'à présent, la communauté internationale n'a pas réussi à se mettre d'accord sur des règles contraignantes concernant la mise en œuvre de l'article 6 de l'Accord de Paris. La Suisse fait ici figure de pionnière, conformément aux principes généraux de l'accord tels que la durabilité et la transparence.

Lors de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques qui se tiendra du 1er au 12 novembre à Glasgow, en Ecosse, la réglementation internationale de la mise en œuvre de cet article 6 sera abordée. Les accords suisses serviront de base de discussion. (jah/ats)

Dans l'actualité climatique, Chypre a connu son pire incendie depuis des décennies

1 / 18
Chypre, le pire incendie depuis des décennies sur l'île
source: sda / katia christodoulou
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles «Actu»

Aux Pays-Bas, le journaliste blessé par balles est décédé

Link zum Artikel

En Norvège, ne pas signaler ses retouches sur Insta peut coûter cher

Link zum Artikel

Droits LGBT: l'UE menace la Pologne et la Hongrie

Link zum Artikel

La pluie, c'est nul mais ça inspire de belles chansons! En voici 9

Link zum Artikel

Genève, pire ville romande dans la guerre contre le plastique

Une étude évalue les mesures anti-plastiques des capitales cantonales. Fribourg, Berne et Bâle arrivent en tête du classement.

Fribourg est la ville romande la plus active sur les solutions de vaisselle réutilisable dans la lutte contre le plastique, alors que le bilan de Genève est médiocre, selon une étude de Greenpeace Suisse. Berne et Bâle se distinguent dans le haut du classement.

L'étude comparative, publiée lundi, a examiné de près les mesures prises jusqu’à présent pour soutenir les solutions réutilisables, en particulier lors de manifestations. Les résultats sont disponibles pour quatorze villes.

Cette étude ne …

Lire l’article
Link zum Artikel