DE | FR
Bild

Image: Shutterstock

Un tiers des Britanniques évite les contacts sociaux: et vous?

Selon un sondage gouvernemental, un tiers des Britannique choisit de rester chez soi, plutôt que de voir du monde, malgré les assouplissements des restrictions.



Alors que les restrictions s’envolent à mesure que la vaccination avance, en Grande-Bretagne, les citoyens ne se précipitent pas tous sur les terrasses. Même si les jeunes sont les plus avides de liens sociaux, il semblerait qu’une bonne partie de la population apprécie l’auto-confinement. Par envie ou par peur du virus? Ca, l’étude gouvernementale relayée par l’Evening Standard ne le dit pas...

Ce que l’on sait en revanche:

Différences d’âge:

15% des 18-24 évitent le contact social, contre 32% des 25-49 ans et 42% des 50-64 ans. A noter que pour les plus de 65 ans, ce chiffre redescend à 34%.

«Il est intéressant de constater qu'un certain nombre de Britanniques choisissent encore de prendre leurs distances avec leurs proches, malgré la levée des restrictions dans tout le pays. On espère que cela est dû à un sens de la prudence et de la responsabilité, plutôt qu'à une quelconque anxiété sociale provoquée par le lockdown.»

Porte-parole de l'entreprise conductrice de l'étude

Et vous, vous en êtes où?

Evitez-vous les contacts sociaux volontairement?

Le Royaume-Uni rouvre ses commerces et ses terrasses

1 / 10
Le Royaume-Uni rouvre ses commerces et ses terrasses
source: epa / andy rain
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Loi Covid, pour ou contre?

Plus d'articles «International»

L'Italie ordonne la vaccination à ses soignants

Link zum Artikel

Les témoins du meurtre de George Floyd racontent l'horreur

Link zum Artikel

Le Royaume-Uni semble s'être débarrassé de l'hésitation vaccinale

Link zum Artikel

L'Etat de New York légalise la weed

Link zum Artikel

En Biélorussie, l'opposition appelle à nouveau à manifester

Link zum Artikel

5 questions que pose le fameux passeport vaccinal

Link zum Artikel

L'homosexualité reste un «péché» pour le Vatican

Link zum Artikel

Le vaccin local sera nécessaire pour entrer en Chine

Link zum Artikel

La Suisse aussi prend des risques avec la vaccination

Link zum Artikel

L'Europe met fin à la fuite de l'indépendantiste catalan Puigdemont

Link zum Artikel

Licenciements chez Swiss: «On s'y attendait»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Cette fois, c'est Peugeot qui est mêlé au scandale du «Dieselgate»

Après Volkswagen en mai et Renault mardi, Peugeot est à son tour rattrapé par l'affaire du «Dieselgate». Le constructeur a été mis en examen en France mercredi pour avoir fabriqué des moteurs «frauduleux». Cet énième cas pourrait faire plonger d'autres entreprises automobiles.

Dans un communiqué publié le soir du 9 juin, Stellantis, maison-mère de Peugeot, a annoncé la mise en examen de sa filiale «en raison d'allégations de faits de tromperie portant sur la vente de véhicules diesel Euro 5 intervenue en France entre 2009 et 2015». Elle a contesté «tout préjudice» pour les consommateurs français.

Une source judiciaire a confirmé la mise en examen mercredi du chef de «tromperie entraînant un danger pour la santé de l'homme ou de l'animal».

Un rapport de la Direction …

Lire l’article
Link zum Artikel