International
taïwan

L'île taïwanaise de Kinmen «encerclée» quotidiennement

Une île taïwanaise «encerclée» quotidiennement par des navires chinois

Depuis un incident mortel en février, entre six et onze navires chinois entourent quotidiennement l'île de Kinmen, à Taïwan, a déclaré le chef des garde-côtes.
04.03.2024, 10:23
Plus de «International»
In this handout photograph provided by Taiwan Coast Guard Administration, Taiwanese coast guards inspect a vessel that capsized during a chase off the coast of Kinmen archipelago in Taiwan, Wednesday, ...
Les gardes-côtes taïwanais inspectent un navire.Image: AP Taiwan Coast Guard Administra

Entre six et onze navires chinois «encerclent» chaque jour l'île de taïwanaise de Kinmen, située à cinq kilomètres de la Chine continentale, depuis un incident maritime mortel en février, a indiqué, lundi, le chef des garde-côtes de Taïwan.

Une vedette chinoise transportant quatre personnes avait chaviré le 14 février près de Kinmen alors qu'elle était poursuivie par les garde-côtes taïwanais, entraînant la mort de deux pêcheurs chinois. Cet incident a aggravé les tensions déjà vives entre Taipei et Pékin.

«Depuis l'incident du 14 février, ils ont délibérément six à sept navires en moyenne par jour et jusqu'à 11 navires pendant la journée», a déclaré Chou Mei-wu, chef des garde-côtes taïwanais, devant une commission parlementaire:

«Il ne s'agit pas seulement de bateaux des garde-côtes, mais aussi de navires de surveillance maritime et d'autres navires des autorités (chinoises). Leur intention est d'encercler Kinmen»

Chou Mei-wu a ajouté que les garde-côtes taïwanais avaient «expulsé» les navires intrus, sans donner plus de précisions.

Une région disputée

Pékin n'a jamais renoncé à recourir à la force pour récupérer Taïwan et, ces dernières années, a intensifié sa rhétorique d'«unification» et renforcé la pression militaire sur l'île. Des avions et des navires militaires chinois effectuent des incursions dans les alentours de Taïwan presque quotidiennement.

Située à quelques minutes de ferry de la ville chinoise de Xiamen, Kinmen, qui compte actuellement quelque 130 000 habitants, a été le théâtre de féroces combats entre forces nationalistes et communistes en 1949, et la cible régulière de bombardements jusqu'en 1979. (jah/ats)

Le Pentagone dénonce le comportement agressif de l'aviation chinoise dans le Pacifique
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Comment les trolls de Poutine se vengent de Macron
Un nouveau cas de propagande antisémite à Paris témoigne de la tentative de la Russie d'influencer et de déstabiliser les élections européennes dans deux semaines. La France et son président sont dans le viseur du Kremlin.

Emmanuel Macron a condamné un acte d'«antisémistisme odieux». Au mémorial juif de Paris, des inconnus ont tagué une multitude de mains rouges sur un mur commémoratif. Ce symbole remonte à un événement survenu à Ramallah en 2000, lorsque des Palestiniens ont lynché deux réservistes israéliens et montré leurs mains ensanglantées à travers les fenêtres d'un poste de police.

L’article