DE | FR

Un djihadiste de l'Etat islamique reconnu coupable aux Etats-Unis

Image d'illustration.
Image d'illustration.Image: AP militant website
Un membre de la cellule des «Beatles» au sein du groupe Etat islamique (EI) a été reconnu coupable jeudi d'avoir joué un rôle dans l'enlèvement et la mort de quatre otages américains en Syrie entre 2012 et 2015.
14.04.2022, 20:2817.04.2022, 09:18

Accusé d'être membre de ce trio, surnommé ainsi par les otages en raison de leur accent britannique, El Shafee el-Sheikh était jugé à Alexandria, près de Washington, pour la capture et la mort des journalistes James Foley et Steven Sotloff, ainsi que des travailleurs humanitaires Kayla Mueller et Peter Kassig, et pour son soutien à une organisation terroriste.

Le jury de ce procès devant un tribunal fédéral n'a mis que douze heures pour le déclarer coupable des huit charges qui pesaient contre lui. El Shafee el-Sheikh n'a pas réagi à l'annonce du verdict, alors que des membres des familles des victimes, présentes à l'audience, avaient les larmes aux yeux.

Premier procès d'importance contre l'EI aux Etats-Unis

L'homme, âgé de 33 ans, a choisi de garder le silence tout au long de ce premier procès d'importance contre le groupe islamiste aux Etats-Unis, qui a duré deux semaines. Par la voix de son avocate, il a admis avoir rejoint les rangs de l'EI tout en niant être l'un des «Beatles».

Ils auraient supervisé la détention, entre 2012 et 2015, d'au moins 27 otages originaires d'une quinzaine de pays (Royaume-Uni, Japon, Espagne, France, Danemark, Nouvelle-Zélande, Pérou...). Le groupe a aussi mis en scène l'exécution d'une dizaine d'otages dans d'insoutenables vidéos de propagande.

Plus d'articles sur le procès des attentats du 13 novembre

Il a fallu bâtir un tribunal hors norme pour le procès du Bataclan

Link zum Artikel

«Vivre à Paris après les attentats? Impossible. On est rentré en Suisse»

Link zum Artikel

Salah Abdeslam est le détenu le plus surveillé de France

Link zum Artikel

Le procès des attentats du 13 novembre 2015: On en est où?

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les Etats-Unis défendraient Taïwan en cas d'invasion chinoise
Joe Biden s'est exprimé lors d'une conférence de presse commune avec le premier ministre japonais Fumio Kishida, avec lequel il s'est longuement entretenu à Tokyo.

Le président américain Joe Biden a annoncé lundi, à Tokyo, que les Etats-Unis défendraient militairement Taïwan si Pékin venait à l'envahir.

L’article