DE | FR

Vous vous trouvez moche? Tinder pense à vous

Image: tinderpressroom
L'application de rencontre Tinder propose une nouvelle fonctionnalité, plus authentique, le Blind Date. Comment ça marche? Réponses.
16.02.2022, 10:5416.02.2022, 12:22

C'est terminé les discriminations physiques sur Tinder! La célèbre application de rencontre a déclaré, le 10 février 2022 via un communiqué, lancer une nouvelle fonctionnalité: le match à l'aveugle.

Le «Blind Date» est un complément aux fonctionnalités «Fast Chat» qui existent déjà sur Tinder. Avec «Swipe Night» et le «Mode Musique» (qui permet d'ajouter de la musique à son profil), il existe déjà deux manières de rencontrer des personnes sur l'application, en plus du «swipe» classique. Dans le mode «Blind Date», la personnalité est mise en avant afin d'éviter que les utilisateurs de l'application ne se basent uniquement sur les photos.

«Inspiré de la façon traditionnelle de rencontrer quelqu'un, généralement par l'intermédiaire d'une tante indiscrète ou d'un ami bien intentionné, Blind Date offre aux personnes qui font des rencontres aujourd'hui, un moyen sans pression de mettre leur personnalité en avant et de trouver une personne avec laquelle elle vibre vraiment»
Peut-on lire sur la page Newsroom du site Tinder source: tinderpressroom.com

Mais comment ça fonctionne?

Et bien premièrement, pour déterminer si oui ou non il s'agit de l'homme ou de la femme de votre vie, il faudra répondre à une série de questions chronométrées et plutôt originales comme «C'est normal de porter une chemise ____ fois sans la laver » ou encore «Je mets du ketchup sur____».

Le but étant évidemment d'y répondre le plus vite et le plus sincèrement possible. Dans un deuxième temps s'ensuit un Chat limité dans le temps dont on ne voit que les réponses aux questions de l'autre.

C'est seulement après avoir fait connaissance que les potentielles âmes sœurs pourront enfin se «voir» et accéder au profil respectif de chacun. Si elles s'apprécient, alors il y a match. Dans le cas contraire, le «Blind Date» s'arrête là.

L'entreprise Tinder a publié un sondage, qu'elle a elle-même mené, selon lequel 48% des jeunes de 18 à 24 ans donneraient une chance à un rendez-vous à l'aveugle. L'humour serait plus important pour 51% d'entre eux tandis 27% mettent la priorité sur l'apparence physique. Reste à savoir si la nouvelle fonction «Blind Date» permettra de meilleurs matchs.

L'application est disponible dans 190 pays et dans plus de 40 langues, ce qui en fait «l'application non ludique la plus rentable au monde». A ce jour, l'application, qui a été téléchargée plus de 450 millions de fois, aurait déjà donné lieu à plus de 65 milliards de rencontres, déclare Tinder.

Vous trouverez la fonctionnalité «Blind Date» dans Explore, le nouvel espace interactif de Tinder. (sia)

La crise ukrainienne en images

1 / 13
La crise ukrainienne en images
source: sda
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Fin du certificat covid, vous en pensez quoi?

Plus d'articles sur Instagram

Zuckerberg menace de fermer Instagram en Europe, mais fait un flop

Link zum Artikel

Mamans influenceuses: pourquoi c'est dur de rester dans le coup

Link zum Artikel

Gratuit, Instagram teste les abonnements payants pour ses influenceurs

Link zum Artikel

Si vous avez liké ces 20 photos sur Insta, vous êtes des moutons

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Des ouvrières thaïlandaises ont touché 8 millions de dollars d'indemnité
Plus d'un millier d'ouvrières thaïlandaises d'une usine de soutiens-gorge qui fournissait la marque américaine Victoria's Secret, licenciées, ont reçu une indemnité totale de 8.3 millions de dollars, ont annoncé samedi des défenseurs des droits des travailleurs.

Brilliant Alliance Thai avait fermé en mars 2021 son usine de Samut Prakan, au sud de Bagkok, après avoir fait faillite. Mais les 1250 ouvriers licenciés - dont beaucoup travaillaient dans l'usine depuis plus de dix ans - n'avaient pas reçu les indemnités de licenciement prévues par la loi thaïlandaise.

L’article