DE | FR

Tchernobyl inquiète de nouveau: c'est comme les «braises d'un barbecue»

Image: shutterstock
Des scientifiques ont détecté et dévoilé une activité anormale dans la centrale ukrainienne, plus précisément dans le fameux réacteur numéro 4, responsable de la catastrophe nucléaire qui vient de «fêter» son 35e anniversaire.
19.05.2021, 07:31

Trente-cinq ans après l'explosion de la centrale nucléaire de Tchernobyl, pire accident nucléaire au monde, des scientifiques de l'université de Sheffield (USA) sont inquiets. Et une phrase dit tout: «c'est comme les braises d'un barbecue». Cette déclaration vient du chimiste Neil Hyatt, spécialiste des matériaux nucléaires. L'inquiétude se concentre dans le tristement célèbre réacteur nº4, responsable de la catastrophe nucléaire le 26 avril 1986.

De quoi on parle?

Selon la revue Science, «les capteurs détectent un nombre croissant de neutrons, un signal de fission, provenant d'une pièce inaccessible». Et ce, sous les décombres du réacteur nº4. Une augmentation lente mais qui ne cesse de croître. Si la revue précise que cette radioactivité n'est pas totalement inédite, elle n'est pas encore sous le contrôle total des scientifiques justement parce que la pièce en question est inaccessible.

Mais c'est grave ou pas?

Disons que les scientifiques ukrainiens se demandent surtout aujourd'hui si «les réactions de fission s'arrêteront d'elles-mêmes» ou si une intervention humaine est inévitable. «Il reste un certain nombre d'incertitudes, mais c'est impossible d'écarter la possibilité d'un accident», précise dans cette même revue Maxim Saveliev, de l'Académie des sciences de Kiev, en Ukraine. Les responsables ont, selon cette même revue, encore quelques années pour trouver un moyen d'étouffer la menace. (fv)

Tchernobyl, c'était il y a 35 ans

1 / 8
Tchernobyl, c'était il y a 35 ans
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Plus d'articles «International»

50°C à l'ombre au Canada, la faute à un «dôme de chaleur». Explications

Link zum Artikel

Détournés, abattus, sabotés, les avions sont de vraies armes politiques

Link zum Artikel

Non-vacciné? Préparez vos narines pour visiter la France cet été

Link zum Artikel

L'Italie a-t-elle un (gros) problème avec ses infrastructures?

Link zum Artikel

Israël se sent menacé par le variant Delta

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les Etats-Unis envisagent d'envoyer les forces spéciales à Kiev
Afin d'éviter une nouvelle escalade du conflit en Ukraine, le président américain Biden a jusqu'à présent exclu d'envoyer des soldats dans la zone de guerre. Mais il pourrait désormais y avoir un changement de cap.

Des dizaines de soldats des «forces spéciales américaines» pourraient être déployés dans la capitale ukrainienne ces prochains jours. Un plan serait à l'étude au sein du Pentagone et du Département d'Etat. L'objectif? Protéger l'ambassade américaine de Kiev qui a rouvert ses portes, rapporte le Wall Street Journal. Un retour de la «Marine Corps Security Guard» serait également à l'étude. Cette unité est chargée de la protection des ambassades américaines dans le monde entier.

L’article