ciel couvert
DE | FR
International
ukraine

Tchernobyl inquiète à nouveau: c'est comme les «braises d'un barbecue»

Tchernobyl inquiète de nouveau: c'est comme les «braises d'un barbecue»

Image
Image: shutterstock
Des scientifiques ont détecté et dévoilé une activité anormale dans la centrale ukrainienne, plus précisément dans le fameux réacteur numéro 4, responsable de la catastrophe nucléaire qui vient de «fêter» son 35e anniversaire.
19.05.2021, 07:31
Plus de «International»

Trente-cinq ans après l'explosion de la centrale nucléaire de Tchernobyl, pire accident nucléaire au monde, des scientifiques de l'université de Sheffield (USA) sont inquiets. Et une phrase dit tout: «c'est comme les braises d'un barbecue». Cette déclaration vient du chimiste Neil Hyatt, spécialiste des matériaux nucléaires. L'inquiétude se concentre dans le tristement célèbre réacteur nº4, responsable de la catastrophe nucléaire le 26 avril 1986.

De quoi on parle?

Selon la revue Science, «les capteurs détectent un nombre croissant de neutrons, un signal de fission, provenant d'une pièce inaccessible». Et ce, sous les décombres du réacteur nº4. Une augmentation lente mais qui ne cesse de croître. Si la revue précise que cette radioactivité n'est pas totalement inédite, elle n'est pas encore sous le contrôle total des scientifiques justement parce que la pièce en question est inaccessible.

Mais c'est grave ou pas?

Disons que les scientifiques ukrainiens se demandent surtout aujourd'hui si «les réactions de fission s'arrêteront d'elles-mêmes» ou si une intervention humaine est inévitable. «Il reste un certain nombre d'incertitudes, mais c'est impossible d'écarter la possibilité d'un accident», précise dans cette même revue Maxim Saveliev, de l'Académie des sciences de Kiev, en Ukraine. Les responsables ont, selon cette même revue, encore quelques années pour trouver un moyen d'étouffer la menace. (fv)

Tchernobyl, c'était il y a 35 ans

1 / 8
Tchernobyl, c'était il y a 35 ans
Des porcs et d'autres animaux d'élevage soumis à des tests de dépistage, après avoir été élevés sur des terres exposées.
partager sur Facebookpartager sur X
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Elle risque 20 ans de prison en Russie pour un don de 50 francs
Une Russo-Américaine de 33 ans a été arrêtée par les services secrets russes. Elle est accusée de haute trahison pour un don à une organisation caritative ukrainienne.

En Russie, une femme à la double nationalité russe et américaine a été arrêtée alors qu'elle rendait visite à sa famille dans la ville d'Ekaterinbourg. Le service de renseignement intérieur russe (FSB) accuse cette esthéticienne de spa et danseuse amateur de ballet de 33 ans, qui vit à Los Angeles, de haute trahison. Une vidéo diffusée par l'agence de presse de l'Etat russe RIA Novosti montre le procès-spectacle qui lui est fait:

L’article