DE | FR
La vidéo du discours de Poutine a été diffusée dans la nuit en Russie et a fait le tour du monde.
La vidéo du discours de Poutine a été diffusée dans la nuit en Russie et a fait le tour du monde.Image: sda

Le mystère s'épaissit autour de la vidéo de l'annonce d'invasion de Poutine

Le président russe a annoncé jeudi matin à la télévision le lancement de l'invasion de l'Ukraine. La vidéo aurait été enregistrée... lundi déjà. Cette information, plusieurs médias, dont watson, l'a relayée ce jeudi. Or, il n'en serait rien, mais le flou demeure. Explications.
24.02.2022, 15:4824.02.2022, 18:13
Suivez-moi

Ce jeudi matin à 4h, Vladimir Poutine a pris la parole en direct (il était 3h à Moscou). A la surprise (presque) générale, il annonçait alors une «opération militaire spéciale» en Ukraine.

Quelques heures plus tard, de nombreux médias, dont watson, révélaient que ce message aurait pu avoir été enregistré en avance, lundi déjà. Le mystère autour de cette vidéo semble plus épais que prévu. On vous explique.

Comment toute cette histoire a débuté?

Qui a donné l'information selon laquelle Vladimir Poutine aurait enregistré l'annonce de l'attaque à l'avance? Au départ, la Novaïa Gazeta, un journal russe connu pour sa lutte en faveur de la liberté d'expression. Ce dernier a simplement téléchargé la vidéo disponible sur le site de l'administration russe. Et il se trouve que les données indiquaient que la vidéo a été enregistrée... lundi. Voilà le tweet de la (fausse) révélation. 👇

Cependant, cette information s'est finalement révélée être problématique. En effet, plusieurs observateurs ont constaté que le fichier vidéo analysé par le journal russe n'était pas le bon, car la vidéo dure 55 minutes, soit la durée de l'intervention diffusée précisément lundi.

La «bonne» vidéo, soit celle qui annonce l'assaut russe de ce 24 février – et qui a été diffusée cette nuit par les chaînes de TV – dure 28 minutes. Les métadonnées, sur le site de l'administration russe, évoquent bien un fichier généré le 24 février à 3h35 du matin. Le bon jour donc.

Mais pourquoi cette vidéo est malgré tout problématique?

Parce que les deux vidéos se ressemblent énormément. Si bien que – et c'est ce que pointe franceinter – le doute subsiste. En effet, sur les deux films, on remarque:

  • Le même décor.
  • Le même cadrage.
  • Le même costume-cravate.
  • La même position des téléphones.

Conclusion: le président russe pourrait très bien avoir enchaîné les deux enregistrements. La date de création attestée au 24 février ne permet pas de biffer intégralement la préméditation, mais il est impossible d’utiliser les datas du fichier pour arriver à cette conclusion.

Pourquoi cette date de lundi est-elle si importante?

Mais que s'était-il passé lundi? Eh bien Poutine a tenu un Conseil de sécurité avec ses ministres durant lequel il a annoncé, officiellement, la reconnaissance de l’indépendance des territoires séparatistes pro-russes. Il demandait à l’Ukraine, à cette occasion, de cesser toute opération militaire pour éviter la «poursuite de l’effusion de sang». Une annonce diffusée en vidéo.

On se souvient également d'un autre événement lors de cette session du conseil de sécurité. Poutine avait rabroué publiquement et sèchement son patron du Renseignement qui semblait avoir confondu «indépendance» et «intégration» de ces républiques. Aussi un présage? L'avenir nous le dira.

Bref, revenons à cette vidéo d'annonce. Ce n'est pas la première fois que dans cette guerre médiatique – qui est désormais une véritable guerre – la technique de l'enregistrement de faux directs est utilisée, indique Le Journal du Dimanche.

En effet, jeudi dernier, dans deux vidéos réalisées à l'avance, les leaders séparatistes de Donetsk et de Lougansk appelaient à la mobilisation face à l'Ukraine après des bombardements.

L'opération militaire russe en images

1 / 18
La guerre en Ukraine en images
source: sda / efrem lukatsky
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Des Suisses en Ukraine: «Je suis encore plus déterminé à rester!»

Toute l'actu' brûlante sur l'Ukraine...

La crise russo-ukrainienne résumée en 3 points

Link zum Artikel

«Loi martiale», «séparatiste»: vous ne pigez rien? Voici le dico!

Link zum Artikel

Donald Trump persuadé qu'il aurait pu éviter la guerre en Ukraine

Link zum Artikel

La communauté internationale réagit à l'offensive russe

Link zum Artikel

L'invasion russe provoque l'effondrement des marchés mondiaux

Link zum Artikel

Plusieurs villes et régions d'Ukraine frappées par des explosions

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Les séparatistes prorusses annoncent s'être emparé d'une ville-clé
Tandis que les forces russes intensifient l'offensive dans le Donbass, les forces séparatistes prorusses viennent de revendiquer la prise de Lyman, une localité-clé.

L'annonce a été faite via Telegram, par l'état-major de l'autoproclamée «république» séparatiste prorusse de Donetsk: selon lui, les forces séparatistes ont «pris le contrôle complet» de Lyman avec «l'appui» des forces armées russes. Ni l'armée russe, ni l'armée ukrainienne, n'ont immédiatement commenté cette information, que l'AFP n'a pu vérifier de source indépendante.

L’article