International
ukraine

Depuis la guerre, l'Ukraine n'a jamais eu autant de bébés prématurés

Depuis la guerre, l'Ukraine n'a jamais eu autant de bébés prématurés

epaselect epa09838601 Tasha holds her baby Nikita, born on 11 March in the Zhytomyr Regional Perinatal Center in Zhytomyr, Kyiv (Kiev) Ukraine, 20 March 2022. This Center was bombarded on the early mo ...
Une mère tenant son nouveau-né dans un centre périnatal de Kiev.Image: sda
Une ONG a envoyé des appareils d'oxygénothérapie pour aider le plus grand nombre de bébés arrivant avant le terme de leur naissance.
10.08.2022, 05:4510.08.2022, 17:24
Plus de «International»

La guerre en Ukraine a provoqué une augmentation des naissances prématurées dans les centres de santé, a indiqué l'agence de santé mondiale Unitaid:

«L'invasion russe en Ukraine «augmente le niveau de stress des femmes enceintes, ce qui conduit à une augmentation du nombre de naissances prématurées signalées»
Un porte-parole d'Unitaid, Hervé Verhoosel

Unitaid a envoyé 220 appareils destinés à administrer l'oxygène et 125 systèmes de mélangeur d'oxygène (pour régler sa concentration). Ils sont désormais disponibles dans 25 centres à travers le pays, dont 17 sont des centres périnatals.

«Les bébés nés prématurément sont plus susceptibles de développer des complications respiratoires, neurologiques ou digestives - des conditions qui nécessitent souvent un traitement par oxygène. Dans certains hôpitaux avec lesquels nos partenaires ont parlé lors de la formation à l'utilisation du matériel, il y avait des augmentations de 12% à jusque 40%.»
Unitaid

Le conflit en Ukraine a endommagé ou détruit de nombreux hôpitaux. «Cela expose des milliers de nouveau-nés à un risque élevé d'invalidité ou de décès en raison d'un manque d'accès à l'oxygène, aux équipements nécessaires et aux traitements essentiels», a encore affirmé le porte-parole d'Unitaid:

«Mais il faut légèrement relativiser. Pour le moment, vu la situation, beaucoup de naissances plus classiques et sans complications n'ont pas lieu dans les hôpitaux, qui accueillent plus les cas difficiles. Ce qui participe à l'augmentation des pourcentages. Mais l'augmentation est bien réelle»

A ce jour, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a vérifié 434 attaques contre les services de santé depuis l'invasion russe en Ukraine, dont 366 ont touché des établissements de santé. (ats/jch)

Une athlète fait un plongeon de 20 mètres avec une caméra sur la tête
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Poutine joue gros avec cette offensive»
L'armée russe a lancé son offensive estivale et fait reculer les troupes ukrainiennes. Vladimir Poutine prévoit-il de s'emparer d'une grande ville? L'expert militaire Gustav Gressel fait le point.

Les choses se corsent pour l'armée ukrainienne. Les troupes russes ont lancé une nouvelle offensive de grande envergure et Vladimir Poutine continue d'envoyer des vagues de soldats contre les positions de la défense adverse - sans se soucier des pertes pour son propre camp. Outre de violents combats à l'est, les troupes envahissent actuellement la région de Kharkiv.

L’article