larges éclaircies
DE | FR
International
ukraine

Les Ukrainiens ont failli tuer le bras droit de Poutine: Guerassimov

L'armée russe va mal et les Ukrainiens ont presque tué son chef

Informé de la présence du plus haut gradé russe sur leur sol, les Ukrainiens ont frappé, sans succès. La présence du bras droit de Poutine au front montre que l'armée russe ne va pas bien.
02.05.2022, 10:4202.05.2022, 15:10
Plus de «International»

Les troupes de Vladimir Poutine sont à la peine en Ukraine. C'est pourquoi le Kremlin a envoyé Valeri Guerassimov sur le front. Ce nom ne vous dit rien? Pourtant il s'agit du plus haut gradé russe et les Ukrainiens ont presque eu sa peau.

epa09652542 Russian President Vladimir Putin (L) listens to Chief of the Russian Armed Forces General Staff, First Deputy Defense Minister, Army General Valery Gerasimov (R) during an expanded meeting ...
Vladimir Poutine (à gauche) et Valeri Guerassimov en grande discussion.Image: sda

C'était, au départ, censé être une mission secrète en première ligne pour remobiliser une armée russe en berne, selon un responsable ukrainien, cité par le New York Times. Deux responsables américains au courant de la visite ont également soutenu cette évaluation.

Ce qu'il s'est passé

Dès que les responsables ukrainiens ont eu vent de la présence du bras droit militaire de Poutine, ils ont lancé une attaque dans le but de l'éliminer. Leur cible? L'école n° 12 de la ville d'Iziumn sous contrôle russe.

Image

Les forces ukrainiennes ont lancé leur attaque, samedi soir, mais Gerasimov était déjà reparti pour la Russie. Sur place néanmoins, 200 soldats, dont au moins un général, ont été tués, a déclaré le responsable ukrainien, s'exprimant sous couvert d'anonymat. Selon les Ukrainiens, le général de division Andrei Simonov a péri pendant l'assaut. Les Russes n'ont pas confirmé l'information.

Ce que cela dit de l'état de l'armée russe

La présence d'un soldat de si haut rang sur la ligne de front est très inhabituelle, précise le New York Times. Elle intervient dans un contexte que les analystes militaires occidentaux décrivent comme un désarroi croissant au sein des forces russes. Même avec des objectifs réduits (après le retrait des alentours de Kiev), les responsables et les analystes occidentaux affirment que l'armée russe continue de se débattre avec des problèmes majeurs de coordination notamment.

Selon des responsables américains, la visite secrète du général Gerasimov sur le front oriental souligne les problèmes auxquels les forces russes sont confrontées dans le Donbass. En effet, les progrès sont lents. Les soldats russes ont été en mesure d'avancer, en prenant certains villages et en perdant d'autres. En face, la résistance ukrainienne acharnée et renforcée par l'arrivée de nouvelles armes est un second coup porté contre le moral russe. (jah)

La vidéo touchante d'un chien qui retrouve son maître en Ukraine
Video: watson
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Le G7 promet de «faire monter le coût de la guerre» pour Moscou
Suivez en direct les dernières infos sur la guerre de la Russie contre l'Ukraine et ses implications en Suisse ainsi que dans le monde.
L’article