DE | FR

Mystère autour d'un cargo céréalier ukrainien: il n'est jamais arrivé

Le navire devait livrer du maïs au Liban, mais un événement a fait changer sa destination.
09.08.2022, 21:00
Le cargo Razoni est ancré à Mersin. Mais pourquoi?
Le cargo Razoni est ancré à Mersin. Mais pourquoi?image: keystone

Le cargo «Razoni», chargé de céréales ukrainiennes, a jeté l'ancre de manière inattendue devant le port turc de Mersin. C'est ce qu'ont montré mardi les services de localisation de navires vesselfinder.com et marinetraffic.com. En fait, les 26 000 tonnes de maïs devaient être transportées vers le port libanais de Tripoli et de là, selon les informations de l'agence de presse allemande, vers la Syrie voisine. Environ un jour avant son arrivée, le navire a changé de cap.

Le «Razoni» a quitté le port ukrainien d'Odessa, en mer Noire, il y a une semaine, en tant que premier navire après la fin d'un blocus russe sur les céréales. Après une inspection à Istanbul, il s'est d'abord dirigé vers le Liban, mais a ensuite déclaré de manière inattendue comme nouvelle destination «Order», c'est-à-dire un lieu indéterminé à partir duquel un commerçant commande ensuite la marchandise chargée.

Depuis samedi, le «Razoni» était ancré près de la côte turque à Iskenderun - et selon Marinetraffic, il a ensuite pris la direction du port de Mersin dans la nuit de lundi à mardi. L'exploitant du port n'était pas joignable pour le moment pour un commentaire.

L'ambassade d'Ukraine au Liban a fait savoir lundi soir, en se référant aux transporteurs, que l'acheteur s'était désisté - en faisant référence à un délai d'attente de cinq mois. Un nouveau destinataire est recherché au Liban ou ailleurs. Le fait que le «Razoni» ait changé de destination peu avant son arrivée est toutefois «un peu étrange», a déclaré un porte-parole de Marinetraffic.

Des représentants du gouvernement libanais avaient auparavant déclaré à la dpa que des commerçants avaient probablement voulu transporter une partie de la cargaison de maïs attendue du Liban vers la Syrie voisine. L'exportation de denrées alimentaires vers la Syrie est légale, mais elle est rendue difficile par les sanctions financières de l'Occident contre le gouvernement syrien. Le Hezbollah, par exemple, fait passer en contrebande à grande échelle, entre autres, des denrées alimentaires et des médicaments en Syrie et contrôle également la plupart des passages illégaux de la frontière.

Les observateurs au Liban ont également été intrigués par l'important chargement de maïs qui devait être moulu et donné à manger aux animaux. Le Liban a besoin de blé et non de maïs en raison de la grave crise économique et alimentaire qu'il traverse, a déclaré Hani Buschali, président du Consortium libanais pour l'importation de denrées alimentaires. Il semble également possible que le transport envisagé vers la Syrie ait échoué - en raison de la grande attention médiatique portée au «Razoni». (aeg/sda/dpa)

Le village de conteneurs pour les Ukrainiens à Berne

1 / 15
Le village de conteneurs pour les Ukrainiens à Berne
source: sda / anthony anex
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

5000 paddles en Russie? Oui.

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Voici comment Charles III gère Harry et Meghan, les «traîtres» royaux
Sitôt la couronne sur la tête, le roi Charles III s'est mis au travail. Parmi ses premières décisions? Mettre à jour la page web des Royals et reléguer les «traîtres»... quelque part dans les bas fonds.

C'est un fait maintes fois répété: la famille royale britannique n'a pas pour coutume d'être magnanime avec ceux qui ternissent son nom et sa réputation.

L’article