DE | FR
image: keystone

Des soldats ukrainiens auraient commis des crimes de guerre

Une vidéo choquante circule sur les réseaux sociaux, mettant gravement en cause un groupe de soldats ukrainiens. Il est désormais clair que les images sont authentiques.
Diese Story ist auch auf Deutsch verfügbar. Zur Story
08.04.2022, 08:4108.04.2022, 12:24
Un article de
t-online

Des soldats ukrainiens ont apparemment commis un crime de guerre près de Kiev: une vidéo montre le groupe en train de tuer un prisonnier russe par trois tirs ciblés. A proximité de l'homme, trois autres corps gisent sur la route, dont l'un a les mains liées. Le New York Times a désormais pu vérifier la vidéo apparue lundi et reconstituer ce qui s'est passé dans la localité de Dmytrivka.

Selon cette vidéo, les quatre morts sont des soldats russes qui sont tombés avec leur unité dans une embuscade ukrainienne le 30 mars. Ils sont reconnaissables à leur brassard blanc. L'attaque elle-même est également documentée par des images de drones et par le commandement de l'armée ukrainienne. Les quatre soldats russes se trouvent à proximité d'un véhicule de transport de troupes légèrement blindé de l'armée russe.

«Il est encore vivant. Regarde, il vit encore, il halète»

Dans la vidéo, on voit un soldat russe qui saigne abondamment et qui bouge sur la route. L'un des Ukrainiens dit: «Il est encore en vie. Regarde, il est encore vivant, il halète». Puis l'un des Ukrainiens tire deux fois sur le prisonnier qui est à terre. Alors que celui-ci bouge toujours, l'Ukrainien tire une troisième fois, le touchant apparemment mortellement. L'homme ligoté qui se trouve à quelques mètres de là semble lui aussi avoir été tué d'une balle placée dans la tête.

L'unité ukrainienne pourrait être la «Légion géorgienne», une unité de combattants géorgiens volontaires qui ont rejoint l'armée ukrainienne en 2014. C'est ce que suggère une vidéo publiée par l'agence de presse ukrainienne Unian après l'embuscade. Les déclarations des hommes dans la vidéo indiquent à leur tour que certains d'entre eux sont originaires du lotissement voisin de Belgravia, selon le New York Times. Le gouvernement ukrainien ne s'est pas encore exprimé sur ces accusations.

Sources:

Dimitri Peskov, porte-parole de la Russie invité sur LCI avec Rochebin

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Une gardienne de prison offre la liberté à son détenu préféré

Link zum Artikel

Moscou va montrer toute la force de l'armée russe pour célébrer le 9 Mai

Link zum Artikel

Le chanteur Bono du groupe U2 a chanté sur le quai d'un métro à Kiev

Link zum Artikel

Le G7 hausse le ton et s'engage à ne plus acheter de pétrole russe

Link zum Artikel

Un acteur de Sex Education devient le nouveau Docteur Who

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Sans de nouvelles troupes fraîches, les Russes ne vont pas gagner»
Après deux mois de combats dans l'Est de l'Ukraine, la Russie n'a toujours pas réussi à s'imposer nettement sur ses adversaires, qui ne cessent de monter en puissance. A tel point qu'une victoire militaire de Kiev n'apparaît plus si inconcevable, estime Julien Grand, rédacteur en chef adjoint de la «Revue militaire suisse». Interview.

Cela fait bientôt deux mois que les Russes ont redéfini leurs objectifs militaires, en se concentrant sur l'Est de l'Ukraine. Qu'est-ce qui a changé dans le rapport de force entre les deux camps?
Julien Grand
: On a assisté à une montée en puissance de l'armée ukrainienne et, parallèlement, à un affaiblissement des forces russes. Cela amène à une situation à peu près égalitaire sur le champ de bataille, ou du moins à une porte ouverte que les forces de Kiev peuvent utiliser pour prendre encore plus l'initiative.

L’article