DE | FR
Matériel de guerre russe détruit à Boutcha.
Matériel de guerre russe détruit à Boutcha.image: keystone

L'armée russe est dans un état «terrible», cet expert vous le prouve

Les soldats présents à Boutcha seront bientôt déployés à nouveau dans l'Est de l'Ukraine. Pour un expert militaire, c'est le signe que l'armée russe est très mal en point. Kiev a une autre explication.
07.04.2022, 18:3308.04.2022, 11:49

Les troupes russes se sont retirées du nord de Kiev à la suite de l'annonce du Kremlin, qui a dit vouloir se concentrer sur l'est de l'Ukraine. Un représentant du ministère américain de la Défense a déclaré à CNBC que 65% des soldats russes stationnés à Boutcha ou à Borodianka avaient été rappelés en Biélorussie. Laissant supposer, selon le Pentagone, que les troupes russes seront rééquipées et par la suite déployées en grande partie dans la région du Donbass.

La brigade qui se trouvait à Boutcha a été stationnée le 4 avril dans la ville biélorusse de Mozyr. Le 6 avril, elle a été transportée, en train, à Belgorod, en Russie, et sera probablement redéployée près de Kharkiv, peut-on lire dans un post Telegram.

Ce qu'en dit l'expert militaire

Pour Phillips P. O'Brien, c'est un signe clair du mauvais état de l'armée russe. Dans un thread Twitter très remarqué, l'expert militaire explique comment il en est arrivé à cette conclusion. O'Brien est historien et professeur d'études stratégiques à l'université de Saint Andrews en Ecosse.

Si Vladimir Poutine envoie effectivement les troupes stationnées au nord de Kiev dans le Donbass, l'armée serait dans un état «terrible», selon O'Brien.

«Ces troupes ont été écrasées, vaincues. Elles ont perdu une grande partie de leur équipement et, dans des circonstances normales, seraient presque incapables d'agir»

Les facteurs suivants limiteraient normalement fortement la capacité de combat: pertes de personnel, temps passé au combat et défaites sur le champ de bataille. Tous ces éléments s'appliqueraient dans une large mesure aux troupes russes.

«Dans tout système raisonnable, ces troupes se reposeraient, se rééquiperaient et prendraient leur temps avant d'être envoyées dans une autre situation de combat stressante», dit l'expert. Le fait que Poutine envoie déjà ces troupes en guerre révèle les quatre choses suivantes:

  1. «Les Russes n'ont pas confiance dans le reste de leurs forces armées. S'ils le pouvaient, ils enverraient de nouvelles troupes au combat, pas celles qui ont subi de telles pertes».
  2. «Ils sont prêts à anéantir la meilleure partie de leur armée dès la première phase de la guerre. [...] Il est difficile d'imaginer ce qu'il restera d'eux dans quelques semaines».
  3. «Il ne se soucie pas du moral de ses troupes. C'est particulièrement toxique. Si les soldats russes pensent qu'ils sont en fait de la chair à canon pour le commandement, leur volonté de combattre sera encore plus faible qu'elle ne l'est déjà».
  4. «Les Russes sont à court d'idées. En renvoyant en Ukraine des troupes qui ont commis certains des pires crimes, ils ne feront que stimuler la résistance ukrainienne (qui a déjà prouvé son efficacité). C'est une idée stupide».

Bien que les services secrets ukrainiens s'attendent également à une offensive majeure dans le Donbass, ils ne parviennent toutefois pas aux mêmes conclusions que celles d'O'Brien.

Il est possible que les troupes «terrorisent» également les civils dans l'est de l'Ukraine. Mais il se peut aussi que Poutine veuille «se débarrasser» d'éventuels témoins de ce qui s'est passé à Boutcha. «En d'autres termes, un transfert au front, où ils auraient peu de chances de survivre, ferait en sorte qu'ils ne puissent pas témoigner lors des procès à venir», ont-ils conclu. (cma)

L'Otan s'attend à une offensive majeure dans l'est de l'Ukraine
L'Otan s'attend à une guerre de longue durée en Ukraine. Rien n'indique que le président russe Vladimir Poutine ait renoncé à ses ambitions de contrôler toute l'Ukraine, a déclaré mercredi le secrétaire général Jens Stoltenberg en marge d'une réunion des 30 ministres des Affaires étrangères des pays de l'alliance à Bruxelles. Il faut être conscient que la guerre peut durer «de nombreux mois voire des années».

Stoltenberg a expliqué le retrait des troupes russes du nord de l'Ukraine avec une offensive majeure à l'est prévue selon les conclusions de l'Otan. Les forces armées doivent être renforcées et réarmées pour prendre le contrôle de tout le Donbass et créer un pont terrestre vers la péninsule ukrainienne déjà occupée de Crimée. Selon Stoltenberg, la conséquence de ces développements est que l'Otan doit se préparer à un long voyage. «Nous devons soutenir l'Ukraine, maintenir nos sanctions, renforcer nos défenses et notre dissuasion», a-t-il déclaré.

Dimitri Peskov, porte-parole de la Russie invité sur LCI avec Rochebin

En savoir plus sur le massacre de Boutcha

Cadavres de Boutcha: la complosphère crie à la mise en scène ukrainienne

Link zum Artikel

«Massacre délibéré» de civils à Boutcha: ce que l'on sait en 4 points

Link zum Artikel

La Suisse et le monde réagissent aux images choc de Boutcha

Link zum Artikel

Comment punir les responsables du massacre de Boutcha? Réponse en 6 points

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Selon Berset, la santé joue un rôle primordial pour la paix en Ukraine
La Suisse appelle à protéger l'accès aux soins dans les conflits, alors que sévit la guerre en Ukraine.

En ouvrant dimanche l'Assemblée mondiale de la santé à Genève, le conseiller fédéral Alain Berset a mis en avant le rôle de la santé pour la paix.

L’article