International
ukraine

Ce que l'on sait des missiles ukrainiens tombés en Pologne

La Pologne frappée par erreur par un missile ukrainien? Ce que l'on sait

Un missile tiré par un système S-300 en Ukraine, 2021.
Un S-300 en action, photographié en Ukraine lors d'un exercice en 2021.
Après avoir initialement accusé Moscou, la Pologne estime que le missile qui a touché son territoire mardi a été «probablement» tiré depuis l'Ukraine. C'est également ce que les images des fragments du projectile laissent supposer. Tour d'horizon.
16.11.2022, 11:5513.12.2022, 10:55
Plus de «International»

Mardi soir, pour la première fois, la guerre en Ukraine a dépassé les frontières du pays, lorsqu'un missile est tombé sur le village de Przewodów, en Pologne. L'explosion a fait deux morts et pourrait déclencher une escalade majeure, car Varsovie fait partie de l'Otan. Si le projectile s'avérait être d'origine russe, cela pourrait entraîner une réaction de l'Alliance et, par conséquent, une généralisation du conflit.

Image
Image: datawrapper/watson

Alors qu'une bonne partie des pays de l'Est de l'Europe, Ukraine en tête, ont immédiatement inculpé la Russie, l'Ouest s'est montré plus prudent. Le président Biden a notamment jugé «improbable» que le missile soit russe. Plus tard ce mercredi, son homologue polonais Andrezj Duda lui a emboîté le pas, bien que Varsovie avait accusé Moscou dans un premier temps.

La thèse du missile ukrainien

Le scénario le plus vraisemblable est donc le suivant: le projectile tombé en Pologne est (très probablement) un missile de défense antiaérienne ukrainien tiré pour intercepter un missile russe et qui aurait raté sa cible. Il faut savoir que, au moment des faits, l'ensemble du pays était arrosé par des frappes russes.

Qui dit ça?

  • Le président américain Joe Biden, qui a affirmé qu'il était «peu probable, au vu de la trajectoire, que le missile ait été tiré depuis la Russie».
  • Trois responsables américains, qui ont déclaré anonymement à l'agence de presse AP que le missile avait probablement été tiré par les forces ukrainiennes sur un missile russe visant l'infrastructure électrique ukrainienne.
  • Le président polonais Andrezj Duda, en début d'après-midi, en marge d'un point-presse de l'Otan. Duda a jugé «hautement probable» que le missile provienne de la défense ukrainienne.
  • Le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, peu après.

Il s'agirait d'un projectile tiré par un lance-missiles S-300. Or il faut savoir que ce système de conception soviétique constitue l'épine dorsale de défense antiaérienne ukrainienne. Au moment de l'invasion russe, le pays disposait d'une centaine de batteries S-300 actives et de quelque 300 lanceurs hérités de l'effondrement de l'Union soviétique. En avril, la Slovaquie a livré un autre exemplaire à Kiev.

FILE - In this 2001 file photo, an S-300 air-defense missiles launcher, left, and a S-300 missiles guidance station, right, are seen at an undisclosed location in Russia. The Iranian defense minister  ...
Le S-300 se compose de plusieurs éléments: au minimum, un lanceur, un radar et un poste de commandement. Image: AP

Les images des fragments

Les images des débris confirment cette thèse. Selon le compte Twitter Ukraine Weapons Tracker, qui s'occupe de documenter les armes utilisées en Ukraine – et qui n'est de loin pas pro-Kremlin – cela ne fait même aucun doute.

«Nous avons analysé les photos disponibles des fragments et sommes arrivés à la conclusion claire qu'ils appartiennent au moteur 48D6 du missile de la série 5V55 du système S-300 AD - un moteur ukrainien.»
«Ukraine Weapons Tracker», sur Twitter
Un fragment du missile qui est tombé en Pologne mardi
Un fragment du missile qui est tombé en Pologne mardiImage: Twitter

Pour prouver ses dires, l'analyste a joint une photo d'un moteur intact de la même fusée: «Comme vous pouvez le voir, il est presque identique au fragment trouvé en Pologne», complète-t-il.

Image
Image: Twitter

La conclusion?

«Bien sûr, tout cela semble être un accident tragique»
Ukraine Weapons Tracker

Comment ça marche?

Si l'on part du principe qu'il s'agit vraiment d'un missile lancé par un S-300 ukrainien, une question se pose: comment ce système marche-t-il?

Comme le rapporte le site du projet Missile Threat, le S-300 fait partie d'une famille de systèmes de missiles sol-air capables d'engager des avions et des drones, et de fournir une certaine capacité de défense contre les missiles de croisière et balistiques.

Le système est composé de plusieurs éléments: au minimum, un lanceur, un radar et un poste de commandement. Il fonctionne de la manière suivante, détaille BBC:

  1. Le radar de surveillance suit les objets sur une distance de 300 km et transmet les informations au véhicule de commandement, qui évalue les cibles potentielles;
  2. Lorsqu'une cible est identifiée, le véhicule de commandement ordonne au radar d'engagement de lancer des missiles;
  3. Les données sont envoyées au lanceur et celui-ci lance deux missiles sol-air;
  4. Le radar d'engagement aide à guider les missiles vers la cible. Il peut guider jusqu'à 12 missiles simultanément et engager jusqu'à six cibles à la fois.

En images, ça donne ça:

(asi)

Des missiles russes ont été tirés sur Kiev
Video: watson
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
La Nasa répare une sonde envoyée dans l'espace il y a 46 ans
L'agence spatiale américaine a pu vérifier l'état de santé du vaisseau pour la première fois depuis novembre, et continuera à mettre en oeuvre la même solution pour récupérer les données scientifiques.

La sonde Voyager 1, l'objet créé par l'humanité le plus éloigné de la Terre, a transmis des données lisibles pour la première fois depuis cinq mois, a déclaré lundi la Nasa.

L’article