dégagé-2°
DE | FR
International
ukraine

L'hélicoptère Sea King, cet «avantage décisif» pour l'Ukraine

Un des trois hélicoptères offerts à l'Ukraine, de la marque Westland WS-61, également connus sous le nom de «Sea King»
Un des trois hélicoptères offerts à l'Ukraine, de la marque Westland WS-61, également connus sous le nom de «Sea King»keystone

Pourquoi ces trois hélicos vont offrir un «avantage décisif» à l'Ukraine

La Grande-Bretagne doit livrer trois hélicoptères de la marque «Sea King» à l'Ukraine. Une opération qui peut paraître mineure, mais qui pourrait faire une grande différence.
27.11.2022, 11:5828.11.2022, 08:36
Un article de
t-online

Ben Wallace, le ministre britannique de la Défense, a fait plusieurs annonces lors de sa visite à Oslo. Lors de la réunion avec les pays qui soutiennent l'Ukraine, l'élu a annoncé la livraison de 10 000 munitions d'artillerie supplémentaires, selon le journal Times.

«Notre soutien à l'Ukraine est inébranlable»
Ben Wallace, ministre britannique de la défense

Jusqu'ici, rien d'extraordinaire pour le Royaume-Uni. Après les Etats-Unis, il fait partie des Etats qui soutiennent le plus l'Ukraine depuis l'annonce de «l'opération militaire» de Poutine.

>>Suivez l'évolution de la guerre en Ukraine en direct<<

La seconde annonce du ministre pourrait en revanche faire plus de remous. En effet, l'Ukraine devrait en outre recevoir de la part des Britanniques trois hélicoptères de la marque Westland WS-61, également connus sous le nom de «Sea King». C'est ce que rapporte le «Times» ainsi que d'autres médias. L'un des hélicoptères se trouverait apparemment déjà en Ukraine et des soldats ukrainiens auraient déjà suivi une formation de six semaines pour apprendre à les utiliser.

Défense anti-sous-marine

Trois hélicoptères, cela peu sembler dérisoire, de plus, ces appareils ont été mis au placard par l'armée britannique et n'ont plus été utilisés depuis 2018. Mais, si ces informations se confirmaient, cette livraison constituerait toutefois une première, car l'Ukraine recevrait des appareils pilotés de conception occidentale.

Et ceux-ci pourraient offrir un avantage décisif dans la défense de la mer Noire. En effet, les «Sea Kings» sont capables de repousser des sous-marins et même potentiellement des navires. Selon Christian Mölling, expert militaire allemand:

«Trois hélicoptères, cela semble peu à première vue, mais ils posent un dilemme à la flotte russe de la mer Noire»
Christian Mölling, expert militaire

Les «Sea Kings» changeront-ils le cours de la guerre en faveur de l'Ukraine?

Souvenirs de la «Moskva»

En principe, les hélicoptères Sea King sont plutôt destinés aux opérations de recherche et de sauvetage. Mais certains peuvent également être équipés de torpilles, de bombes à eau et d'une mitrailleuse, ce qui n'est pas anodin pour la suite des événements sur le champ de bataille ukrainien.

«Si les hélicoptères sont capables de se défendre contre les sous-marins, c'est une nouvelle étape dans l'escalade»
Gerhard Mangott, expert militaire de l'université d'Innsbruck

Mais Christian Mölling part également du principe que les hélicoptères peuvent non seulement viser des sous-marins, mais aussi des cibles en surface. En théorie, il serait sans doute possible de couler des navires de la taille du «Moskva», le croiseur lance-missiles russe qui avait sombré mi-avril dans la mer morte. Le plus grand croiseur lance-missiles russe avait été touché par deux missiles anti-navires, selon les informations officielles ukrainiennes et américaines.

Le croiseur lance-missiles russe Moskva a coulé le 14 avril 2022
Le croiseur lance-missiles russe Moskva a coulé le 14 avril 2022

Créer un précédent

Mais selon l'expert militaire Mölling, une telle attaque par les hélicoptères ne serait pas nécessaire: la seule présence des «Sea Kings» pourrait apporter plus de sécurité aux Ukrainiens. En effet, l'armée de Vladimir Poutine devrait à l'avenir réfléchir très sérieusement avant de laisser un de ses navires à proximité de ces hélicoptères. La perte d'une nouvelle partie de la flotte de la mer Noire n'aurait pas seulement une grande importance symbolique, elle créerait également un «trou énorme» dans la planification russe, selon Christian Mölling.

La livraison des «Sea Kings» pourrait avoir des répercutions sur la stratégie des Etats membres de l'OTAN dans ce conflit. Notamment pour l'Allemagne, l'Italie ou la France.

«Si les Britanniques sont les premiers à livrer de telles armes au sein de l'OTAN, la position du gouvernement allemand sera plus difficile à maintenir»
Gerhard Mangott expert militaire de l'université d'Innsbruck

Jusqu'à présent, tous les Etats se sont abstenus de livrer des armes lourdes telles que des chars de combat ou d'autres véhicules blindés. Gerhard Mangott fait toutefois remarquer que le gouvernement britannique n'a jamais caché son soutien et a exposé clairement leur objectif dans cette guerre. «Les Britanniques poursuivent, comme l'Ukraine, un objectif de guerre maximaliste: toutes les troupes russes doivent être poursuivies».

Au printemps prochain

Les hélicoptères marqueront-ils le début des livraisons d'armes lourdes à l'Ukraine? Gerhard Mangott et Christian Mölling ne croient pas à cette escalade, bien que les besoins sur le terrain soient toujours présents. Aujourd'hui, ce sont plutôt les missiles d'artillerie à longue portée qui seraient utiles pour mettre les troupes russes sous pression. Notamment dans les territoires occupés par l'armée russe. La défense aérienne est très primordiale pour protéger les infrastructures critiques, ajoute Gerhard Mangott.

Le plus probable est que les deux camps essaient de passer les mois d'hiver sans trop de dommages. Ce n'est qu'au printemps que des offensives plus importantes des deux camps seront à nouveau envisageables. Selon l'expert militaire Christian Mölling, l'Ukraine pourra alors surtout compter sur de nouvelles livraisons d'armes en provenance des Etats-Unis.

(adapté de l'allemand par cru)

Des militaires aux frontières capturent des Russes en fuite

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
McCarthy a conclu un pacte avec le Diable
Maintenant qu'il a accédé au poste tant convoité de speaker, Kevin McCarthy doit se soumettre à ses opposants les plus farouches en leur distribuant des postes influents. Une concession qui a tout d'un pacte avec le Diable.

Le pouvoir a un coût. Au prix d’un effort de lobbying éreintant de quatre jours et de quinze scrutins, Kevin McCarthy, la «pom-pom girl» du parti républicain, est parvenu à obtenir le Graal dont il rêvait: la présidence de la Chambre des Représentants.

L’article