en partie ensoleillé
DE | FR
International
Vaccins

Nicolas Maduro veut troquer du pétrole contre des vaccins

Le président vénézuélien veut troquer du pétrole contre des vaccins

epa09057075 A handout photo made available by Miraflores press shows the President of Venezuela Nicolas Maduro (L) while he is vaccinated against the coronavirus in Caracas, Venezuela, 06 March 2021.  ...
Le nombre moyen de nouveaux cas recensés chaque jour au Venezuela a augmenté de plus de 400 au cours des 3 dernières semaines.Image: sda
Nicolás Maduro propose du «pétrole contre des vaccins». Le Venezuela, qui fait l'objet de sanctions économiques touchant notamment le secteur pétrolier, fait face à une deuxième vague de coronavirus.
29.03.2021, 06:45
Plus de «International»

«Nous sommes prêts. Pétrole contre vaccins! Mais nous n'allons les mendier à personne». Le président Maduro veut échanger l'or noir de son pays contre la chose la plus précieuse en 2021: des vaccins.

Le Venezuela et sa compagnie pétrolière PDVSA font l'objet de sanctions économiques internationales notamment de la part des Etats-Unis qui veulent évincer du pouvoir Nicolás Maduro, dont la réélection en 2018 est considérée comme frauduleuse par une partie de la communauté internationale.

Une forte baisse de production de pétrole

Ancien géant pétrolier, le Venezuela produisait 520 000 barils/jour en février 2021 (chiffres OPEP), loin des 3 millions de barils qu'il produisait en 2013. La chute de la production est antérieure aux sanctions, mais le pays a désormais de grandes difficultés pour le commercialiser en raison de celles-ci.

Le Venezuela a lancé en février une campagne de vaccination contre le Covid-19 avec les vaccins russe Spoutnik V et chinois Sinopharm. Il doit également recevoir 60 000 vaccins cubains.

Il avait auparavant réservé entre 1,4 et 2,4 millions de doses à travers le dispositif Covax de l'Organisation mondiale de la santé pour les pays les plus démunis. Aucun de ces vaccins n'est arrivé en raison d'un problème de dettes du Venezuela envers l'OMS. Le président Maduro tente depuis des semaines de débloquer des fonds gelés pour régler le litige. (ats/afp)

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Nous avons hacké les hackers»: un puissant groupe démantelé
C'est un énorme coup de filet international dans le monde de la cybercriminalité. En Suisse, l'opération a été menée par l'Office fédéral de la police, la police cantonale zurichoise et le ministère public du canton de Zurich.

Des milliers de victimes, des hôpitaux ou des mairies visés, des pertes totalisant des milliards d'euros... Le groupe de cybercriminels LockBit, présenté comme «le plus nuisible» au monde, a été démantelé lors d'une opération de police internationale, ont annoncé mardi les autorités de plusieurs pays:

L’article