DE | FR

Le vaccin local sera nécessaire pour entrer en Chine

Bild

Image: Shutterstock

La Chine est sur le point d'alléger les restrictions d'entrée sur son territoire concernant les ressortissants de certains pays, dont les Etats-Unis, à condition qu'ils aient reçu un vaccin chinois... qu'ils n'ont pas.



Pour se prémunir d'un regain de l'épidémie de coronavirus, les frontières chinoises sont fermées à la majorité des étrangers depuis un an. La Chine, où le Covid-19 a fait son apparition fin 2019, a pour ainsi dire éradiqué depuis l'épidémie sur son territoire.

L'ambassade de Chine aux Etats-Unis a annoncé lundi dans un communiqué qu'elle allait commencer à traiter les demandes de visa des «candidats ayant reçu un vaccin chinois contre le Covid-19»... alors même qu'aucun produit chinois n'est encore disponible sur le territoire américain.

Cette reprise de la procédure s'applique aux visas de travail, voyages d'affaires et «raisons humanitaires» telles que les familles séparées. (ats/afp)

Plus d'articles «International»

L'Italie ordonne la vaccination à ses soignants

Link zum Artikel

Les témoins du meurtre de George Floyd racontent l'horreur

Link zum Artikel

Le Royaume-Uni semble s'être débarrassé de l'hésitation vaccinale

Link zum Artikel

L'Etat de New York légalise la weed

Link zum Artikel

En Biélorussie, l'opposition appelle à nouveau à manifester

Link zum Artikel

5 questions que pose le fameux passeport vaccinal

Link zum Artikel

L'homosexualité reste un «péché» pour le Vatican

Link zum Artikel

Le vaccin local sera nécessaire pour entrer en Chine

Link zum Artikel

Le président turc humilie la présidente européenne

Link zum Artikel

L'Europe met fin à la fuite de l'indépendantiste catalan Puigdemont

Link zum Artikel

Trop fortes, les joueuses trans font peur au rugby

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Scandale, conflits et vaccination au menu du discours Pascal du Pape

Le premier représentant de l'Eglise a évoqué les nombreux conflits mondiaux et a appelé la communauté internationale à une juste répartition des vaccins, lors de sa traditionnelle prise de parole pour Pâques.

François a consacré son allocution pascale, précédant la bénédiction Urbi et Orbi (à la ville de Rome et au reste du monde), aux plus vulnérables, les malades souffrant du Covid-19, les migrants, les personnes précipitées dans la précarité par la pandémie, et les populations victimes des guerres en Syrie, au Yémen, en Libye et en Afrique.

«La pandémie est encore en cours; la crise sociale et économique est très lourde, en particulier pour les plus pauvres; malgré cela - et c'est scandaleux - …

Lire l’article
Link zum Artikel