DE | FR

Ces pays font marche arrière avec Astrazeneca

Pharmacy Technician Katrina Bonwick administers a dose of the AstraZeneca COVID-19 vaccine at the Wheatfield surgery in Luton, England, Thursday, March 18, 2021. (AP Photo/Alastair Grant)

Image: sda

Plusieurs pays, comme la France et l'Italie, ont annoncé jeudi la reprise des vaccinations avec Astrazeneca.



Rassurés par le feu vert donné par l'Agence européenne des médicaments (EMA), l'Allemagne, la France, l'Italie et l'Espagne ont annoncé la reprise des vaccinations avec le produit d'Astrazeneca.

En France, Jean Castex a annoncé que le sérum serait à nouveau administré, à partir de vendredi. Afin d'apaiser la population, le chef du gouvernement a indiqué qu’il se ferait immuniser avec le médicament anglo-suédois.

En Italie, «le gouvernement se félicite de la décision de l'EMA. L'administration du vaccin reprendra dès vendredi» a, de son côté, réagi le chef du gouvernement italien Mario Draghi.

Le ministre de la santé allemand, Jens Spahn, a lui aussi annoncé que son pays allait reprendre la vaccination avec le sérum, dès vendredi. À l'avenir, toutefois, le médicament fera l'objet d'une étiquette d'avertissement, expliquant les «événements» qui ont conduit à sa suspension, écrit le Spiegel.

En vert, les pays ayant recommencé l'administration du vaccin; en rose, ceux qui hésitent encore.

Pays scandinaves prudents

La Norvège et la Suède préfèrent par contre attendre les conclusions de leurs propres autorités de santé.

Plus tôt jeudi, une équipe médicale norvégienne avait dit voir un lien entre le vaccin d'Astrazeneca et des caillots sanguins, observés chez des patients tombés dans un état grave, voire décédés, quelques jours après une première injection.

Le Royaume-Uni a, de son côté, annoncé une réduction de ses approvisionnements en vaccins en avril, susceptible de ralentir sa campagne de vaccination, l'une des plus avancées au monde. Selon les médias britanniques, le problème serait dû à un retard de livraison de cinq millions de doses, produites en Inde, par le Serum Institute pour Astrazeneca. (asi/hkr)

Plus d'articles sur le thème «Covid-19»

L'Etat dépense des milliards pour lutter contre le Covid-19. Qui va payer pour ça?

Link zum Artikel

L'immunité Covid-19 existe-t-elle? Qui contrôle les autotests?

Link zum Artikel

Entre passeport vaccinal et confinement, le Covid dans le monde

Link zum Artikel

Les vaccins, efficaces ou non? Et le masque, c'est pour la vie? On fait le point

Link zum Artikel

Pour l'OFSP, l'attestation de vaccination doit devenir un certificat Covid-19

Link zum Artikel

L'Union européenne va limiter les exportations de vaccins

Link zum Artikel

Et vogue la troisième vague

Link zum Artikel

Le passeport vaccinal pour l'Europe (Suisse comprise), c'est quoi?

Link zum Artikel

Et si vous nous racontiez votre première année Covid?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Vaccins: pourquoi des start-up ont mieux fait que les géants de la pharma

Les start-up BioNTech et Moderna ont réussi à terrasser, en matière d'innovation vaccinale contre la Covid-19, les géants de l'industrie pharmaceutique.

On peut s'étonner que des start-up aient trouvé un vaccin contre la Covid-19 plus rapidement que certains grands laboratoires pharmaceutiques. En effet, ce n'est ni Sanofi (6 milliards d'euros d'investissement en recherche et développement (R&D) et 100 409 salariés en 2019*), ni Roche (11.7 milliards d'euros de R&D et 97 735 …

Lire l’article
Link zum Artikel