DE | FR

En Haïti, un gang enlève une quinzaine de missionnaires américains

Les bandes armées contrôlent depuis des années les quartiers les plus pauvres de la capitale haïtienne.
Les bandes armées contrôlent depuis des années les quartiers les plus pauvres de la capitale haïtienne.Image: Keystone
Le nombre d'enlèvements explose dans le pays caribéen: samedi, entre 15 et 17 missionnaires américains ont été enlevés par un gang dans l'est de la capitale.
18.10.2021, 06:1618.10.2021, 09:17

Entre 15 et 17 citoyens américains, parmi lesquels des enfants de familles missionnaires, sont entre les mains de la bande armée qui, depuis des mois, multiplie rapts crapuleux et vols dans la zone située entre la capitale haïtienne et la frontière avec la République dominicaine, a précisé cette source qui n'était pas en mesure de préciser, samedi soir, si une demande de rançon avait été émise.

Les bandes armées, qui contrôlent depuis des années les quartiers les plus pauvres de la capitale haïtienne, ont étendu leur pouvoir sur Port-au-Prince et ses environs où ils multiplient les enlèvements crapuleux.

Plus de 600 enlèvements depuis janvier

Plus de 600 cas ont été recensés sur les trois premiers trimestres de 2021 contre 231 à la même période en 2020, selon le Centre d'analyse et de recherche en droits humains, basé dans la capitale haïtienne.

Depuis des années, une profonde crise politique paralyse le développement socio-économique d'Haïti. L'assassinat, le 7 juillet, du président Jovenel Moïse par un commando armé dans sa résidence privée a plongé encore davantage le pays de la Caraïbe dans l'incertitude. (ats)

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

C'est officiel, Eric Zemmour annonce sa candidature ce mardi

Link zum Artikel

La ville la plus chère au monde... n'est pas celle que vous croyez

Link zum Artikel

Affaire Baldwin: elle avoue «ne pas vraiment avoir vérifié l'arme»

Link zum Artikel

Les héritiers Gucci se plaignent alors que le film est déjà sorti

Link zum Artikel
Pour être plus inclusive, l'Union européenne voulait supprimer... Noël
La Commission européenne est forcée de réécrire son texte de lutte contre les discriminations: sa première version proposait de bannir toute mention de Noël. Ce qui, forcément, ça n'a pas manqué de heurter certaines sensibilités.

L'écriture inclusive, c'est (souvent) un sujet qui fâche. On risque toujours de blesser quelqu'un. Et c'est tout particulièrement le cas quand il s'agit de toucher aux Fêtes de Noël.

L’article